Faculté des lettres

La création artistique chez Nishida Kitarô dans son texte "Art et morale (Geijutsu to dôtoku)" de 1923

Stadelmann Boutry, Britta ; Ninomiya, Masayuki (Dir.) ; Heinemann, Klaus (Codir.)

Thèse de doctorat : Université de Genève, 2003 ; L. 527.

Cette thèse a pour objet de présenter un aspect de l'oeuvre du philosophe japonais Nishida qui n'a pas encore été étudié d'aussi près qu'il le mériterait: le rôle de l'art. Dans notre approche, l'art se décline en deux volets qui sont la création et le beau. Au centre de notre intérêt se trouve le texte "Art et morale" (Tôkyô, 1923). Le cheminement philosophique de Nishida dans le... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Cette thèse a pour objet de présenter un aspect de l'oeuvre du philosophe japonais Nishida qui n'a pas encore été étudié d'aussi près qu'il le mériterait: le rôle de l'art. Dans notre approche, l'art se décline en deux volets qui sont la création et le beau. Au centre de notre intérêt se trouve le texte "Art et morale" (Tôkyô, 1923). Le cheminement philosophique de Nishida dans le domaine de l'art est animé à la fois par l'acte créateur et par l'appréciation du beau. Un questionnement uniquement esthétique de l'art ne refléterait que de manière impropre le but recherché par Nishida pour qui l'oeuvre d'art renvoie à sa création. Aussi, les deux axes principaux de la thèse se sont fait jour, avec un auteur au centre de chacun: d'une part l'art en tant que création corporelle selon Fiedler; d'autre part le beau et son appréciation selon Kant.