Faculté de médecine

Traitement et pronostic des bactériémies à Pseudomonas aeruginosa

Boffi El Amari, Emmanuelle ; van Delden, Christian (Dir.)

Thèse de doctorat : Université de Genève : 2004 ; Méd. 10406.

"Pseudomonas aeruginosa" rerpésente la 3ème cause de bactériémie à Gram-négatif et est associé à une mortalité de 25%. Nous avons étudié la relation entre l'exposition préalable à certains antibiotiques antipseudomonaux et les résistances des souches bactériémiques. Le risque de résistance à la ceftazidime, à l'imipenem et à la pipéracilline augmente significativement. Les... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    "Pseudomonas aeruginosa" rerpésente la 3ème cause de bactériémie à Gram-négatif et est associé à une mortalité de 25%. Nous avons étudié la relation entre l'exposition préalable à certains antibiotiques antipseudomonaux et les résistances des souches bactériémiques. Le risque de résistance à la ceftazidime, à l'imipenem et à la pipéracilline augmente significativement. Les souches, dont l'épisode de bactériémie a été précédé par l'exposition à un antibiotique sous forme de monothérapie ont 2,5 fois plus de risque d'être résistantes à cet agent, comparé à son exposition en bithérapie. Une bithérapie empirique adéquate, ainsi qu'une mono et bithérapie définitive adéquate sont associées à une meilleure survie des patients à un mois. Lors de bactériémie à "P. aeruginosa", nous recommandons d'introduire une bithérapie en évitant tout antibiotique ayant été employé avant l'épisode de bactériémie. Cette bithérapie pourra être remplacée ultérieurement par une monothérapie adéquate, basée sur l'antibiogramme de la souche bactériémique.