Préservation des données de recherche : proposer des services de soutien aux chercheurs du site Uni Arve de l’Université de Genève

Bezzi, Manuela ; Dubois, Alain (Dir.)

Mémoire de master : Haute école de gestion de Genève, 2020 ; MASID 80.

Ce travail porte sur les pratiques des chercheurs du site Uni Arve (faculté des sciences) de l’université de Genève concernant la préservation et la réutilisation des données de recherche, et son objectif est d’évaluer les besoins des chercheurs afin de leur proposer des services de soutien appropriés. La préservation des données de recherche s’inscrit dans le mouvement de... More

Add to personal list
    Résumé
    Ce travail porte sur les pratiques des chercheurs du site Uni Arve (faculté des sciences) de l’université de Genève concernant la préservation et la réutilisation des données de recherche, et son objectif est d’évaluer les besoins des chercheurs afin de leur proposer des services de soutien appropriés. La préservation des données de recherche s’inscrit dans le mouvement de l’Open Data dont l’objectif est de rendre les données de recherche publiquement accessibles, intelligibles et réutilisables, en particulier lorsque ces données ont été produites grâce à des recherches financées par des fonds publics. Pour ce faire, le FNS demande aux chercheurs de déposer leurs données dans des archives publiques répondant aux principes FAIR. Or, depuis juin 2019, l’université de Genève met à disposition de ses chercheurs une archive institutionnelle, Yareta, répondant aux critères du FNS. Afin de répondre aux mieux aux besoins des chercheurs, une approche en deux temps a été adoptée : (1) une analyse des jeux de données déposés sur Yareta a permis d’identifier les problématiques faisant obstacle à la réutilisation des données. (2) Puis, des entretiens menés avec des chercheurs ont permis d’analyser leurs pratiques de préservation et leurs besoins. Les informations récoltées par ces deux approches ont permis de faire les propositions suivantes: un guide d’archivage portant sur quatre activités permettant de garantir une bonne préservation : format, contexte, métadonnées, licence, la mise en place de ressources additionnelles (page web ou formation) couvrant des notions peu comprises par les chercheurs, la modification de pages web existantes pour des raisons de cohérence, l’ajout d’information dans l’outil Yareta. Ces propositions sont des solutions concrètes, basées sur les ressources existantes de l’université de Genève afin de pouvoir être complémentaires aux services de soutien et aux ressources déjà proposés par l’université de Genève. De plus, ces propositions pourront bénéficier à toute la communauté de l’université de Genève et pas uniquement aux chercheurs du site Uni Arve.