Travail social

Les carences affectives chez l’enfant et leur accompagnement par l’éducateur social

Rossier, Solène ; Solioz, Emmanuel (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute Ecole de Travail Social, 2020.

Mon travail de recherche concerne l’accompagnement par un éducateur des comportements d’insécurité d’un jeune ayant des carences affectives en institution. Pour ce faire, je propose un support théorique se basant sur différents axes des difficultés affectives, puis sur des concepts-clés de la théorie de l’attachement et les troubles pouvant en découler, ainsi que sur le concept... Mehr

Zum persönliche Liste hinzufügen
    Résumé
    Mon travail de recherche concerne l’accompagnement par un éducateur des comportements d’insécurité d’un jeune ayant des carences affectives en institution. Pour ce faire, je propose un support théorique se basant sur différents axes des difficultés affectives, puis sur des concepts-clés de la théorie de l’attachement et les troubles pouvant en découler, ainsi que sur le concept d’accompagnement éducatif en milieu institutionnel. Ces éléments ont mené à ma question de recherche traitant de l’accompagnement par un éducateur des comportements d’insécurité d’un jeune rencontrant ces difficultés affectives. Cette insécurité se traduit par des comportements spécifiques. De ce fait, trois hypothèses de recherche sont proposées, soit : l’apport d’une activité régulière et individuelle avec un éducateur, la mise en place d’un réseau pluridisciplinaire ou d’une coréférence afin de spécifier l’accompagnement éducatif. Dans mon analyse, il en ressort que le lien créé avec l’éducateur de référence est primordial comme base de travail. La relation qui se construit au travers d’entretiens de référence réguliers, stables et constants, permet d’offrir au jeune un espace de confiance et de sécurité afin d’expérimenter de nouvelles relations. De plus, le réseau pluridisciplinaire s’est révélé être un outil intéressant, tant au niveau de la compréhension pour le professionnel que pour enrichir l’accompagnement du jeune. Aussi, les résultats ont mis en évidence l’importance pour un professionnel de prendre soin de lui-même. Enfin, l’accompagnement peut se faire au travers d’exercices basés sur l’estime de soi, de l’équithérapie, d’objectifs fixés selon le besoin individuel ou encore de temps privilégiés avec le jeune. Tous ces éléments mettent en perspective l’enjeu principal de cet accompagnement : la relation.