Travail social

Les manifestations de violence au sein des centres médicos-sociaux valaisans : quelles sont les manifestations de violence des usagers au sein des services sociaux du canton du Valais, et comment les limiter ?

Brandi, Marie ; Antonin-Tattini, Véronique (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute Ecole de Travail Social, 2020.

Les manifestations de violence au sein des services sociaux d’aide sociale sont des aspects du travail parfois cachés, enfouis. Le sujet de cette recherche a été choisi suite à des questionnements qui ont surgi lors de ma première formation pratique au sein d’un centre médico-social du canton du Valais. Quatre assistants sociaux de deux centres médico-sociaux du Valais ont alors été... More

Add to personal list
    Résumé
    Les manifestations de violence au sein des services sociaux d’aide sociale sont des aspects du travail parfois cachés, enfouis. Le sujet de cette recherche a été choisi suite à des questionnements qui ont surgi lors de ma première formation pratique au sein d’un centre médico-social du canton du Valais. Quatre assistants sociaux de deux centres médico-sociaux du Valais ont alors été interrogés. Les entretiens de type semi-directifs menés, se sont intéressés aux situations de violence que ces professionnels ont rencontré à travers leurs pratiques, dans le cadre de la mise en œuvre de l’aide sociale. La recherche, axée principalement sur les professionnels et les manifestations de violence des bénéficiaires de l’aide sociale, met en évidence la notion d’insécurité et de banalisation de la violence au travail que vivent les assistants sociaux. Les résultats obtenus montrent aussi que l’aide contrainte joue un rôle primordial dans la relation instruite avec les bénéficiaires de l’aide sociale et sur la probabilité d’amplifier les situations de violence. L’aide contrainte fait apparaître les désaccords, les impossibilités, les non-choix. De ces derniers, la violence prend sa source. La plupart des professionnels, trouvent des techniques afin de jongler entre contraintes, règlements, normes, et relation d’aide afin de limiter les apparitions de violence. De plus, les professionnels expriment un sentiment d’insécurité lorsqu’ils manquent de reconnaissance de la part de leurs supérieurs hiérarchiques. Ces derniers ne connaissent pas toujours bien ou minimisent la réalité quotidienne à laquelle sont confrontés les professionnels du terrain. Néanmoins, les assistants sociaux travaillent avec cette inquiétude tout en ayant la volonté d’entretenir une relation d’aide avec les usagers. Au terme de ce travail, des perspectives d’actions professionnelles sont proposées, dont : Prendre en compte l’avis des bénéficiaires d’une prestation d’aide sociale, Parler et se former à la violence au travers d’un colloque d’équipe, Mettre en place des dispositifs de sécurité renforcés au sein des centres médicosociaux, Réduire la charge de dossiers pas assistant social