Travail social

Qu’apporte un projet socio-artistique à des adolescents requérants d’asile? : analyse à travers différentes perspectives sur un projet socio‐artistique

Bernath, Camille ; Aarburg, Hans-Peter von (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute Ecole de Travail Social, 2013.

Ce mémoire analyse l’apport d’un projet socio-­‐artistique pour des adolescents requérants d’asile. Cette question est abordée à partir d’un cas d’étude précis : les projets de danse « Etrange(r) » et « Identit(é)s » du Théâtre Sévelin 36 réalisés avec la participation de jeunes migrants à Lausanne respectivement en 2004 et 2007. L’analyse des différentes... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Ce mémoire analyse l’apport d’un projet socio-­‐artistique pour des adolescents requérants d’asile. Cette question est abordée à partir d’un cas d’étude précis : les projets de danse « Etrange(r) » et « Identit(é)s » du Théâtre Sévelin 36 réalisés avec la participation de jeunes migrants à Lausanne respectivement en 2004 et 2007. L’analyse des différentes perspectives des acteurs de ce projet (chorégraphes, jeunes migrants) est au coeur de l’approche qualitative de ce travail de recherche. Afin d’examiner l’apport d’un projet socio-­‐artistique à ce type de population, il est important de comprendre les besoins des participants du projet. Cela nous amène à questionner les notions de l’adolescence et de la migration. Que signifie être dans une situation de migration précaire ? Quelles sont les implications d’être adolescent dans une telle situation ? Ce mémoire abordera ces questions autant d’un point de vue individuel que collectif : à partir de l’analyse des perspectives individuelles des jeunes participants, les notions de précarité, vulnérabilité, isolement et violence structurelle ressortent clairement. Ce mémoire interroge ensuite les apports de l’art et du travail social face à une telle population. Quels sont les caractéristiques et les critères d’un projet socio-­‐artistique ? Quels en sont les outils qui font sens dans un tel projet ? Si le projet socio-­‐artistique permet un changement au niveau de l’individu, il n’est pas en mesure de transformer la violence structurelle à laquelle font face les participants. Ce mémoire évalue ainsi en conclusion les possibilités et limites d’un projet socio-­‐ artistique qui se résume, peut-­‐être, à un espace de dignité.