Faculté des lettres et sciences humaines

Louange chantée en milieux évangéliques de Suisse romande : de la composition à l'adoration

Strübi, Kevin ; Ghasarian, Christian (Dir.)

Mémoire de master : Université de Neuchâtel, 2012.

Ce travail vise à expliquer les rituels de louange chantée dans les milieux évangéliques à tendance charismatique de Suisse romande tels qu’ils sont vécus et perçus par les acteurs sociaux. Ce sont de véritables groupes de musique pop-rock qui entraînent l’assemblée dans ce qu’ils appellent le temps de louange chantée, abrégé louange, destiné à remercier leur Dieu pour ce... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Ce travail vise à expliquer les rituels de louange chantée dans les milieux évangéliques à tendance charismatique de Suisse romande tels qu’ils sont vécus et perçus par les acteurs sociaux. Ce sont de véritables groupes de musique pop-rock qui entraînent l’assemblée dans ce qu’ils appellent le temps de louange chantée, abrégé louange, destiné à remercier leur Dieu pour ce qu’Il fait dans leur vie, Le louer pour qui Il est, et enfin entrer dans un temps d’adoration où le participant considère qu’il entre dans la présence même de Dieu. Ce rituel peut se dérouler pendant un culte dominical, ou lors de soirées prévues à cet effet, appelées des soirées louange, et est perçu par les acteurs sociaux comme étant beaucoup plus qu’un simple temps musical. Une organisation chrétienne inter-confessionnelle, Jeunesse en Mission (Jem), a édité un recueil de chants appelé le J’AIME L’ETERNEL (JEM). Son succès fut tel qu’une majorité de la francophonie évangélique l’utilise encore actuellement. En plus du recueil, Jem organise des formations et des soirées louange dans toute la Suisse. Mon terrain ethnographique porte en grande partie sur les soirées ouvertes de l’école de louange (EDL) de Jem à Yverdon qui ont eu lieu du mois de janvier au mois de mars 2012. Les chants de louange sont interprétés par un groupe de louange, composé de musiciens et de chanteurs. Leur rôle est de conduire en tant que serviteurs les participants dans ce qu’ils appellent la présence de Dieu. L’émotionnel véhiculé par la musique est utilisé et même recherché pour atteindre ce but, en suivant un processus de sanctification. Cela tend à conduire les rituels de louange vers une forme inédite, très émotionnelle, et plutôt controversée au sein même des milieux évangéliques de Suisse romande : le “concert de louange”, ainsi que le « star system » et ses dérives possibles. Mais selon certains acteurs sociaux, il semble qu’à chaque époque de l’Église apparaît aussi une nouvelle hymnologie...