Travail social

Le lien d'attachement chez les enfants en bas-âge placés en institution à travers les droits de visite

Castelot, Manon ; Dini, Sarah (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute Ecole de Travail Social, 2020.

Ce Travail de Bachelor traite de l’attachement chez les enfants institutionnalisés en bas-âge. Afin d’atténuer les effets néfastes pouvant découler de la séparation engendrée par le placement, des droits de visite sont mis en place. Au cours de mes premières recherches, je me suis demandé comment les professionnels pouvaient maintenir et travailler sur les liens d’attachement... More

Add to personal list
    Résumé
    Ce Travail de Bachelor traite de l’attachement chez les enfants institutionnalisés en bas-âge. Afin d’atténuer les effets néfastes pouvant découler de la séparation engendrée par le placement, des droits de visite sont mis en place. Au cours de mes premières recherches, je me suis demandé comment les professionnels pouvaient maintenir et travailler sur les liens d’attachement d’un enfant en bas-âge placé en institution avec ses parents à travers les droits de visite. Afin de répondre à cette question, j’ai mené trois entretiens semi-directifs auprès d’éducateurs sociaux intervenant en droits de visite. Je les ai interrogés sur leur rôle en tant qu’intervenants, le sens qu’ils mettaient derrière les rencontres, les apports et les limites qu’ils voyaient dans les visites, mais aussi sur les moyens et outils utilisés pour favoriser un lien de qualité en travaillant auprès de l’enfant, du parent et sur le lien. Il est ressorti des résultats que le rôle principal de l’intervenant est de créer, recréer ou maintenir le lien, tout en offrant un cadre sécurisé à l’enfant. Les droits de visite permettent la rencontre entre l’enfant et son parent, un accompagnement adéquat lorsque le parent souffre de troubles psychiques et une présence rassurante pour l’enfant. Selon les professionnels, la limite principale de ces visites reste la violence envers l’enfant. Plusieurs moyens et outils utilisés ont été mentionnés par les intervenants. Le travail administratif, notamment la préparation des rencontres par la pose d’objectifs, ainsi que la suite des visites par des bilans sont importants pour orienter et réajuster le travail à effectuer. Au cours des rencontres, les professionnels doivent accompagner l’enfant en lui laissant le temps de rencontrer son parent et en étant attentifs à ses réactions et à son état émotionnel en intervenant si cela est nécessaire. Le soutien à la parentalité est également réalisé en travaillant sur les compétences parentales. Face au parent, le professionnel doit se montrer bienveillant et non-jugeant, en se plaçant dans une posture d’accompagnant. Finalement, un travail sur le lien doit être fait. Au cours des droits de visite, l’éducateur se pose comme base de sécurité pour l’enfant qui va ainsi être rassuré et va pouvoir partir à la découverte de son parent. Le professionnel propose aussi des activités favorisant les interactions entre le parent et l’enfant pendant la rencontre et qui peuvent être reprises au quotidien pour maintenir présente l’image du parent dans l’esprit de l’enfant. Cette recherche s’est basée sur les droits de visite en général. Il est cependant important de mentionner qu’il existe plusieurs types de droits de visite selon le placement établi, qu’il soit substitutif ou résolutif. Les objectifs ainsi que les moyens utilisés diffèrent, car le maintien du lien n’a pas toujours pour but un retour à domicile, mais aussi le maintien d’un contact minimum avec le parent. Les éléments mentionnés dans ce travail ne sont donc pas applicables à chaque situation rencontrée et il est essentiel, en tant que professionnel, de connaître la nature du placement et les objectifs des rencontres, tout en se rappelant que le maintien du lien ne doit pas être une évidence et qu’il est essentiel d’y réfléchir en réseau et avec la famille.