Quelle stratégie pour s'adapter à l'essor du e-commerce et au manque d'attractivité des petits commerces en Suisse romande ?

De Cesare, Arnaud ; Desforges, Michael (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute école de gestion de Genève, 2019 ; TDEE 387.

Aujourd’hui, il n’est pas rare de voir une boutique fermer ses portes car la concurrence d’Internet est trop forte. Le phénomène touche principalement les petits commerçants indépendants pour qui un déficit financier représente un grand danger pour la pérennisation de l’entreprise. Quelle stratégie faut-il mettre en place pour ramener les clients dans les magasins physiques et... More

Add to personal list
    Résumé
    Aujourd’hui, il n’est pas rare de voir une boutique fermer ses portes car la concurrence d’Internet est trop forte. Le phénomène touche principalement les petits commerçants indépendants pour qui un déficit financier représente un grand danger pour la pérennisation de l’entreprise. Quelle stratégie faut-il mettre en place pour ramener les clients dans les magasins physiques et ainsi permettre à ces petits commerces de prospérer ? Pour répondre à cette question, il faut connaître tous les détails de son environnement. Dans ce travail, une analyse macro-environnementale (PESTEL) est effectuée pour dégager les grandes tendances actuelles et mettre en avant les facteurs qui influencent grandement le commerce de détail. Grâce à cette analyse, nous pouvons voir que les facteurs socio-culturels et technologiques sont les plus influents (variables pivots). Une analyse micro-environnementale (5+1 forces de Porter) a permis de voir l’intensité concurrentielle de ce secteur et ainsi définir quelle menace était la plus évidente. Les substituts, comme les sites d’e-commerce, se sont révélés comme les principaux concurrents du secteur. Une analyse plus détaillée sur Amazon, Zalando et Digitec Galaxus est donc pertinente pour voir comment ils ont démarré et quelles sont leurs stratégies actuelles. Après avoir défini les facteurs qui influencent le secteur du commerce de détail ainsi que sa plus grande menace, une analyse des pratiques mises en place à l’étranger pour contrer ce phénomène se révèle adéquate. Cela a permis de voir que dans certains pays, notamment en Asie, les commerces misent beaucoup sur la technologie. Dans les pays occidentaux, on mise plutôt sur le côté humain, principal atout du commerce physique par rapport à l’e-commerce. Tous les éléments précédents m’ont permis de mettre en place des recommandations optimales pour les petits commerces de la région. J’ai pu m’entretenir avec deux magasins indépendants de La Côte (VD) et ainsi leur exposer le résultat de mes analyses ainsi que mes recommandations. Le résultat de ce travail se révèle encourageant pour le secteur du commerce de détail. Si l’e-commerce progresse effectivement d’années en années, les magasins physiques ont également leur carte à jouer et possèdent des atouts que l’e-commerce leur envie. Il faut donc accentuer leur stratégie sur ceux-ci et ainsi permettre au commerce de proximité de retrouver sa popularité.