Les discriminations de genre à l'école primaire : Une étude sur les interactions verbales en l'enseignant-e et ses élèves

Dang, Toan ; Bytyqi, Petrit ; Monnard, Isabelle (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute Ecole pédagogique Fribourg, 2019.

Le présent travail porte sur les discriminations de genre à l'école primaire. Notre problématique se penche sur la question suivante : « Existe-t-il des différences quantitatives dans les interactions verbales entre l'enseignant-e et ses élèves selon leur sexe ? ». Pour tenter de répondre à cette question, nous avons observé quatre leçons, deux de mathématiques et deux de français,... More

Add to personal list
    Résumé
    Le présent travail porte sur les discriminations de genre à l'école primaire. Notre problématique se penche sur la question suivante : « Existe-t-il des différences quantitatives dans les interactions verbales entre l'enseignant-e et ses élèves selon leur sexe ? ». Pour tenter de répondre à cette question, nous avons observé quatre leçons, deux de mathématiques et deux de français, dans deux classes différentes. La classe de 6H comporte onze filles, sept garçons et est dirigée par une enseignante de 28 ans. La classe de 8H comporte quatre garçons, quatre filles et est dirigée par un enseignant de 35 ans. A l'aide de séquences filmées, nous avons relevé les interactions verbales entre l'enseignant-e et ses élèves à l'aide d'une grille d'observation de nous avons conçue. Les résultats divergent selon les classes. L'enseignant de 8H semble se comporter différemment entre les filles et les garçons. Il attribue plus la parole aux garçons qu'aux filles. Toutefois, le déséquilibre est plus fort en mathématiques qu'en français. L'enseignante de 6H attribue la parole de manière équilibrée et sans tenir compte du sexe de ses élèves. Elle ne fait pas de distinction entre le français et les mathématiques pour répartir la parole. Ces résultats impliquent que le sexe de l'enseignant-e pourrait jouer un rôle dans les interactions verbales avec ses élèves. Ce travail a également pour but de questionner la façon dont nous interagissons avec nos élèves.