Design d’un portail pour l’archivage des données de la recherche et proposition d’interfaces pour inciter les chercheurs/structures à déposer leurs données

Favre, Marion ; Hahling, Héloïse ; Burgi, Pierre-Yves (dir.)

(Travail de recherche réalisé dans le cadre du Master of Science HES-SO en Sciences de l'information à la Haute école de gestion de Genève (HEG-GE), Filière Information documentaire, 2020)

Le DLCM est un consortium suisse dont le but est d’aider les chercheurs dans la gestion de leurs données de recherche. Il est en voie de compléter sa gamme de services par une plateforme de préservation à long terme des données de recherche – Yareta pour Genève et Olos pour la Suisse – et nous a mandatées pour enquêter sur les besoins des utilisateurs d’une telle infrastructure,... More

Add to personal list
    Résumé
    Le DLCM est un consortium suisse dont le but est d’aider les chercheurs dans la gestion de leurs données de recherche. Il est en voie de compléter sa gamme de services par une plateforme de préservation à long terme des données de recherche – Yareta pour Genève et Olos pour la Suisse – et nous a mandatées pour enquêter sur les besoins des utilisateurs d’une telle infrastructure, afin d’en gérer les aspects ergonomiques et esthétiques. Ce projet s’inscrit dans la perspective de l’ouverture des données de recherche demandée par le Fonds national suisse de la recherche scientifique (FNS) dès 2020. Le projet a commencé par une phase de recherche, lors de laquelle nous avons étudié la littérature, des plateformes comparables et rencontré des chercheurs incarnant les utilisateurs potentiels du nouveau service du DLCM. Le principe de cette stratégie de recherche était de toujours placer l’usager final au coeur de la réflexion pour ensuite concevoir un prototype dont le design serait centré sur l’utilisateur. Au cours de cette étape, nous avons notamment pris connaissance des fonctionnalités principales inhérentes à ce genre d’infrastructure, ainsi que des besoins, attentes et contraintes des chercheurs en termes de gestion et de partage de données de recherche. Ensuite, le projet s’est poursuivi par une phase plus créative : nous avons utilisé les informations de la phase de recherche et les exigences formulées par le DLCM pour créer une première maquette de Yareta, sachant qu’Olos serait basé sur le même modèle. Finalement, la création de maquettes et la réalisation de tests utilisateurs se sont succédé de manière itérative, de façon à obtenir des retours sur le prototype et à l’améliorer pour qu’il soit au plus proche des besoins et attentes des futurs utilisateurs. Les tests utilisateurs sur les maquettes nous ont permis d’identifier des éléments satisfaisants à maintenir, des problèmes d’utilisabilité à résoudre, ainsi que des questions à transmettre au DLCM. Les problèmes d’utilisabilité résidaient essentiellement dans des formulations à modifier ou des fonctionnalités à ajouter. Les questions, quant à elles, portaient davantage sur le fonctionnement de l’infrastructure et les droits des usagers. Nous avons également constaté que les usagers ne lisaient les contenus que rapidement et qu’ils ne souhaitaient pas avoir à chercher des informations peu visibles au premier abord, ce qui nous a poussé à hiérarchiser les contenus à afficher. Lors du dernier test utilisateur, l’utilisabilité de la maquette a été jugée bonne, voire excellente, par l’ensemble des participants. En guise de conclusion, ce travail nous a obligées à confronter nos idées et à les tester, ce qui nous a permis de fournir au DLCM une maquette finale dont l’utilisabilité satisfait les futurs utilisateurs potentiels. Celle-ci est accompagnée de recommandations formulées sur la base des remarques et interrogations des participants aux tests qui ne portaient pas directement sur la maquette en elle-même, mais sur des éléments plus proches de la stratégie du DLCM. Les remarques clés portant sur l’interface ont également été incluses dans ce document.