Les apports du storytelling et de la bande dessinée pour la création de micro-contenus éducatifs

Richenmann, Laura Paz ; Dugerdil, Philippe (dir.)

(Travail de recherche réalisé dans le cadre du Master of Science HES-SO en Sciences de l'information à la Haute école de gestion de Genève (HEG-GE), Filière Information documentaire, 2020)

Selon Stanislas Dehaene (2018), expert en psychologie cognitive expérimentale, une découverte fondamentale des sciences cognitives est qu’il vaut mieux de distribuer l’apprentissage que de le regrouper en une seule fois. C’est dans cette optique que notre professeur mandant s’est intéressé à la stratégie du micro-learning qui se caractérise par la création d’éléments... More

Add to personal list
    Résumé
    Selon Stanislas Dehaene (2018), expert en psychologie cognitive expérimentale, une découverte fondamentale des sciences cognitives est qu’il vaut mieux de distribuer l’apprentissage que de le regrouper en une seule fois. C’est dans cette optique que notre professeur mandant s’est intéressé à la stratégie du micro-learning qui se caractérise par la création d’éléments d'apprentissage courts (de une à trois minutes), concentrés, personnalisés et pouvant être dispensés à travers différents formats. Ce mode de livraison fragmentée se doit d’être cohérent et restituer ainsi le flux de l’histoire à la manière d’un cours en présentiel qui se présenterait sous forme de séquences très courtes de e-learning. Dans la première partie de ce travail nous avons envisagé la stratégie du storytelling pour identifier des méthodes qui nous permettraient de reproduire la continuité de l’histoire dans le cadre d’un cours sous forme de micro-learning. L’élaboration de la revue de la littérature nous a amené à nous concentrer sur l’univers de la bande dessinée. En particulier les manières dont la bande dessinée véhicule l’information, capte et maintient l’attention de ses lecteurs et la manière dont elle articule différents contenus entre eux. En étudiant les techniques de construction qui sont propres à cet art, nous avons pu faire des analogies avec le micro-learning et proposer des recommandations ainsi que des exemples pour appliquer ces techniques à la construction de contenus éducatifs. Nous concluons sur des considérations concernant les investissements qu’entraîne la création de ce type de contenus et des considérations concernant les bénéfices qu’engendre l’utilisation de ces derniers.