Faculté des lettres et sciences humaines

Représentations locales des changements environnementaux : Le rôle du contexte dans l’appréhension des migrations « climatiques » à Zanzibar

Wannaz, Julie ; Piguet, Etienne (Dir.)

Mémoire de master : Université de Neuchâtel, 2020.

En considérant que l’espace est investi de sens par les sociétés et n’est ainsi pas appréhendé de la même manière par tous les individus, ce travail vise à aborder la question des effets du contexte local dans le rapport entretenu par la population de Nungwi (Zanzibar, Tanzanie) aux changements environnementaux. Il s’agira ainsi de se demander en quoi différents facteurs... More

Add to personal list
    Résumé
    En considérant que l’espace est investi de sens par les sociétés et n’est ainsi pas appréhendé de la même manière par tous les individus, ce travail vise à aborder la question des effets du contexte local dans le rapport entretenu par la population de Nungwi (Zanzibar, Tanzanie) aux changements environnementaux. Il s’agira ainsi de se demander en quoi différents facteurs psycho-sociaux et institutionnels tels que, par exemple, certaines caractéristiques sociales ou économiques, ont un effet sur la manière dont est perçue et vécue la situation environnementale. Plus précisément, dans ce contexte insulaire, souvent présenté comme l’image emblématique de première victime du réchauffement climatique, il est intéressant de questionner le rapport à la migration comme stratégie d’adaptation à ses effets. La question de recherche à laquelle ce mémoire cherche à répondre est donc ; Comment les représentations locales de la population de Nungwi permettent-elles de mieux comprendre le rapport et les réponses aux changements environnementaux et, plus particulièrement, la migration ? Cette réflexion part de l’observation que, bien que les modifications de l’environnement soient une réalité importante en termes d’effets aussi bien physiques que socio-économiques, la mobilité n’est pas employée par les habitant·e·s de Nungwi comme stratégie d’adaptation. L’analyse de cette recherche permet de mettre en lumière, dans les discours des entretiens semi-directifs menés durant le travail de terrain, certaines des représentations et perceptions des changements environnementaux et leur ancrage contextuel. Mettant ces processus en regard de dynamiques institutionnelles, économiques, culturelles, sociales ainsi qu’environnementales agissant localement, il s’agira ensuite de voir l’influence que cela peut avoir sur leur rapport à la migration comme moyen d’adaptation. Ce mémoire donne ainsi des pistes de réflexion qui permettent de comprendre qu’en fonction de la manière de se représenter les changements environnementaux, leurs causes, leurs conséquences, le risque et la perception d’avenir qui y sont attribués, les individus visualisent certaines stratégies d’adaptation où la migration n’est pas forcément vue comme autre chose qu’une option de dernier recours. Il participe de ce fait à relativiser les discours alarmistes anticipant des migrations massives en soutenant la littérature scientifique sur l’importance de considérer les représentations et les réalités locales pour comprendre les réponses mobilisées et souhaitées par les populations concernées par les effets prononcés des changements environnementaux.