Je ne suis pas allophone, mais… : la question de l’intégration socio-­scolaire des élèves primo-­arrivants francophones

Akamba Meke, Fréderica ; Lebrun, Marlène (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute école pédagogique BEJUNE, 2019.

Dans le contexte actuel de l’école, l’intégration des élèves d’origine étrangère est un défi constant pour les institutions scolaires en Suisse. Ainsi, certains dispositifs sont mis en place pour permettre aux élèves primo-arrivants allophones de pallier les difficultés qu’induit une migration. Cependant, l’intégration des élèves arrivants en Suisse, mais parlant déjà une... More

Add to personal list
    Résumé
    Dans le contexte actuel de l’école, l’intégration des élèves d’origine étrangère est un défi constant pour les institutions scolaires en Suisse. Ainsi, certains dispositifs sont mis en place pour permettre aux élèves primo-arrivants allophones de pallier les difficultés qu’induit une migration. Cependant, l’intégration des élèves arrivants en Suisse, mais parlant déjà une des langues nationales reste un phénomène peu étudié. Dans ce travail, nous allons nous pencher sur la question de l’intégration socio-scolaire d’élèves primo-arrivants francophones intégrant des écoles de la ville de Bienne. L’objectif de notre recherche est dans un premier temps de comprendre à travers leur discours comment ces derniers vivent les premiers mois qui suivent leur arrivée en Suisse, et dans un deuxième temps d’esquisser des pistes permettant d’optimiser leur réussite scolaire. Nous allons aborder ce sujet au travers d’axes tels que la distance entre la langue de scolarisation et la langue ordinaire, l’expérience migratoire, les pratiques pédagogiques et les stratégies dont disposent les nouveaux arrivants. L’analyse des données récoltées, par entretien d’explicitation, nous a permis de mettre en évidence que la cumulation de diverses variables permet aux élèves primo-arrivants francophones de pallier les défis consécutifs à la migration.