Détermination de stylos-feutres adaptés à une conservation pérenne des autographes sur les vêtements sportifs - Musée Olympique

Latty, Joane

Mémoire de bachelor : Haute Ecole Arc Conservation-Restauration, 2019.

The Olympic Museum in Lausanne found out that some autographs on sports equipments have a tendency to fade with time – and this despite of rather ideal conservation conditions. To partially answer this problem, Mrs Patricia Reymond – collection manager – thought to anticipate by giving the athletes pens with most stable ink. The subject of inks permanency depending on their substratum and... More

Add to personal list
    Résumé
    Le Musée Olympique de Lausanne a constaté que certains autographes, présents sur ses pièces d’équipements sportifs, avaient tendance à s’effacer avec le temps ; et ce malgré des conditions de conservation plutôt idéales. Pour répondre en partie à ce problème, Mme Patricia Reymond – collection manager – a imaginé anticiper en fournissant aux athlètes des stylos-feutres dont l’encre serait le plus stable possible. Le sujet de la pérennité des encres en fonction de leur substrat et des conditions de conservation étant vaste, cette étude s’est focalisée sur l’altération des colorants par la lumière. Toutefois, pour ne pas passer à côté de contraintes bien réelles, l’ergonomie et la capacité à ne pas se transférer après un temps de séchage court ont été évaluées. Les résultats complémentaires de ces deux tests ont été ensuite croisés avec ceux du vieillissement accéléré à la lumière. Enfin, il a fallu confronter l’ensemble aux informations fournies par les fabricants, afin de tenter d’en extraire des recommandations. Ces dernières sont sujettes à caution dans la mesure où la composition d’une encre peut varier du jour au lendemain, en fonction de l’offre sur le marché des colorants par exemple. Il a néanmoins été possible de définir des tendances générales pour certains types de stylos. Pour les stylos noirs, il apparaît que ceux qui contiennent l’information « pigmenté » le sont effectivement et tiennent à la lumière. Mais il se trouve que ce sont également eux qui sont très souvent de type « paint », et leur utilisation n’est pas très pratique. C’est aussi le cas des stylos blancs, dont aucun n’a une encre qui sèche rapidement et permet d’écrire de manière vraiment agréable. Ainsi, pour les substrats sombres, il serait préférable d’utiliser les markers permanents à teinte métallique – argenté ou doré.
    Summary
    The Olympic Museum in Lausanne found out that some autographs on sports equipments have a tendency to fade with time – and this despite of rather ideal conservation conditions. To partially answer this problem, Mrs Patricia Reymond – collection manager – thought to anticipate by giving the athletes pens with most stable ink. The subject of inks permanency depending on their substratum and on conservation conditions being broad, this study focuses on colourants light fading. However, in order to not miss effective constraints, ergonomics and ability not to transfer after a very short drying time have been assessed. Complementary results of those two tests were then crossed with those of accelerated light aging. Finally, the whole was compared to informations provided by the manufacturers, in order to draw up recommendations. These last are to be taken carefully because an ink’s composition can change overnight, depending on colourants market supply, for instance. Nevertheless, it was possible to define general trends for some pens categories. About black pens, it appears that « pigmented » mention prooved itself true and they really are lightfast. But those same pens are very often said « paint », and their use is not very practical. The same is true for white pens, except that they don’t have any that actually dries quickly and allow an easy writing. Thus, for dark substrata, it would be better to use metallic hue permanent markers – silver or gold.