Comment l’éducation thérapeutique du patient, peut-elle contribuer à favoriser l’autonomie d’une personne de plus de 65 ans, atteinte de diabète de type 2 dans l’autogestion des soins de pieds à la suite d’une amputation tibiale ?

Boillat, Mégane ; Kurti, Rina ; Haberey-Knuessi, Véronique (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute Ecole Arc Santé, 2019.

La pathologie du diabète, en raison de sa prévalence conséquente, de ses répercussions importantes dans le quotidien sur la personne tant au niveau biologique, psychologique, social et économique et par ses complications, est considérée comme étant un réel enjeu de santé publique. Les interventions infirmières autour de cette problématique intègrent pleinement la discipline... More

Add to personal list
    Résumé
    La pathologie du diabète, en raison de sa prévalence conséquente, de ses répercussions importantes dans le quotidien sur la personne tant au niveau biologique, psychologique, social et économique et par ses complications, est considérée comme étant un réel enjeu de santé publique. Les interventions infirmières autour de cette problématique intègrent pleinement la discipline infirmière car elles sont issues des métaparadigmes et des savoirs infirmiers. L’amputation est une intervention chirurgicale permettant l’ablation d’un membre et la neuropathie diabétique en est une des causes primaires. Ainsi, l’intégration de l’éducation thérapeutique dans l’accompagnement infirmier vise principalement l’autonomisation de la personne partenaire dans une autogestion des soins de pieds. En effet, les soins de pieds sont des activités journalières qui permettent au sujet diabétique d’avoir un contrôle et une surveillance autonome.