Faculté des lettres et sciences humaines

The Social Construction of Academic Expertise in Multilingual School Contexts: Policy Options and Instructional Choices

Cummins, Jim

In: Revue Tranel (Travaux neuchâtelois de linguistique), 2019, vol. 70, p. 43-59

Cet article soutient que l'expertise – entendue comme un niveau élevé de compétence dans un domaine particulier – et son contraire, l'incompétence, ne sont pas simplement des caractéristiques statiques appartenant en propre à l'individu, mais sont construites socialement et renvoient à des relations de pouvoir au sein des relations sociales. Dans les classes multilingues, cette... More

Add to personal list
    Résumé
    Cet article soutient que l'expertise – entendue comme un niveau élevé de compétence dans un domaine particulier – et son contraire, l'incompétence, ne sont pas simplement des caractéristiques statiques appartenant en propre à l'individu, mais sont construites socialement et renvoient à des relations de pouvoir au sein des relations sociales. Dans les classes multilingues, cette construction sociale expertise/incompétence empêche souvent les étudiants nouvellement arrivés de démontrer leurs compétences académiques, potentielles ou réelles, en raison du recours exclusif au langage dominant à des fins pédagogiques. S'appuyant sur les données issues de la recherche-action collaborative menée dans la région de Toronto (Cummins & Early 2011), cet article montre la manière dont les nouveaux arrivants font l'expérience d'une transformation identitaire lorsque l'espace scolaire accueille les idées et les contributions intellectuelles des étudiants sans préjuger des langues. L'article met aussi en évidence les relations de pouvoir sociétales sous-tendant les prétentions problématiques à "l'expertise" invoquées par les professionnels de l'éducation dont la formation professionnelle a généralement exclu toute réflexion sur le développement éducatif des étudiants multilingues et les moyens efficaces de formation de ces étudiants.