L'apprentissage des rythmes au cycle II : la mimorythmie au service d’un enseignement hétérogène

Choulat, Cyril ; Joliat, François (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute école pédagogique BEJUNE, 2018.

Ce travail de mémoire, réalisé dans le cadre de la formation primaire dispensée à la HEP BEJUNE traite de l’apprentissage des élèves en musique et plus particulièrement celui des rythmes. Suite aux nombreux cours dispensés, différentes méthodes ont été présentées et plus particulièrement celle appelée « mimorythmie ». Suite aux différentes recherches et lectures à ce sujet,... More

Add to personal list
    Résumé
    Ce travail de mémoire, réalisé dans le cadre de la formation primaire dispensée à la HEP BEJUNE traite de l’apprentissage des élèves en musique et plus particulièrement celui des rythmes. Suite aux nombreux cours dispensés, différentes méthodes ont été présentées et plus particulièrement celle appelée « mimorythmie ». Suite aux différentes recherches et lectures à ce sujet, j’ai pu identifier l’utilité de cette méthode d’enseignement des rythmes. Un travail de mémoire réalisé à la HEP BEJUNE par M. Girard en 2012 nous la prouve. L’idée de ce travail est de partir des conclusions auxquelles Girard est parvenu afin d’approfondir cette question : la mimorythmie est efficace, mais pour quels types d’élèves ? Par une recherche quantitative, des données ont été recueillies dans une classe de 6H. Un enseignement basé sur la mimorythmie a été dispensé aux élèves. Les progressions des différents élèves ont été observées et transcrites en données chiffrées afin d’être comparées. Celles-ci ont permis de mettre à jour divers résultats, notamment sur les différences de progressions entre les élèves « forts » et les élèves « faibles ». Il en ressort que les individus du groupe faible ont réalisé la progression la plus importante, suivi par le groupe « fort » et du groupe « moyen ». Ce travail permet aussi de rappeler comment se construit l’appropriation des valeurs rythmiques par les élèves, grâce à la mimorythmie.