Travail social

Services sociaux en Valais : des réponses différenciées pour affronter les nouveaux enjeux professionnels

Ballestraz, Séverine ; Palazzo-Crettol, Clothilde (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute Ecole de Travail Social, 2013.

« Je suis assistante sociale » ; à l’énoncé de cette affirmation, les avis divergent significativement. Si certains sont admiratifs, d’autres plutôt méfiants. Les assistantes sociales doivent trouver leur place dans cette ambivalence, qui n’est d’ailleurs pas la seule au sein du travail social. Comment les assistantes sociales construisent-elles leur identité professionnelle ?... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    « Je suis assistante sociale » ; à l’énoncé de cette affirmation, les avis divergent significativement. Si certains sont admiratifs, d’autres plutôt méfiants. Les assistantes sociales doivent trouver leur place dans cette ambivalence, qui n’est d’ailleurs pas la seule au sein du travail social. Comment les assistantes sociales construisent-elles leur identité professionnelle ? Comment se situent-elles dans une profession si controversée ? En s’appuyant sur plusieurs entretiens effectués avec des assistantes sociales de différents milieux, tout en développant les grandes mutations du travail social durant la dernière décennie, ce travail a pour but d’identifier les moteurs qui poussent les assistantes sociales à effectuer ce métier de l’humain. Il dresse un éventail de leurs motivations, de leurs perceptions tout en s’arrêtant particulièrement sur leurs découragements afin de révéler les stratégies et ressources mises en place pour ne pas céder au poids du contrôle et de l’administratif grandissant. Au terme de ce document, quelques pistes sont abordées afin d’accompagner le lecteur dans une réflexion globale, spécifiquement autour de la reconnaissance de l’intervention sociale au sein de la société.