Faculté des lettres et sciences humaines

Verhandlung von Differenz unter Lehrpersonen mit Migrationshintergrund = La gestion de la différence parmi des enseignant-e-s issu-e-s de l'immigration

Porta, Celestina ; Dahinden, Janine (Dir.)

Mémoire de master : Université de Neuchâtel, 2013.

Par la migration croissante en Suisse, le nombre des élèves issus de l'immigration a augmenté. Au regard de ce fait, la politique d'enseignement argumente que les enseignant-e-s ont besoin de certains 'compétences inter- ou bien transculturelles' qui doivent être transmises dans la formation pour permettre égalité de chances indépendant du contexte socioculturel dans le système scolaire.... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Par la migration croissante en Suisse, le nombre des élèves issus de l'immigration a augmenté. Au regard de ce fait, la politique d'enseignement argumente que les enseignant-e-s ont besoin de certains 'compétences inter- ou bien transculturelles' qui doivent être transmises dans la formation pour permettre égalité de chances indépendant du contexte socioculturel dans le système scolaire. Dans le discours, un rôle spécial est attribué aux enseignant-e-s issus de l'immigration dont le nombre faible actuel faut être augmenté. Ils/elles posséderaient par leur histoire des capacités particulières et devraient se charger de l'intercompréhension, l'échange et le développement de consentement dans des classes culturellement diverses. Mais cet argument n'est jusqu'à présent pas empiriquement prouvé ou théoriquement fondé.

    Le discours sociologique dit à ce sujet qu'un entendement normatif de la culture est à la base des réclamations pédagogiques. Une aperture transculturelle des institutions éducatives et la création des services migratoires spécifiques peuvent produire des nouveaux mécanismes d'exclusion. Cela revient à dire qu'une codification normative des différences ethniques-culturelles renforce l'inégalité des chances plutôt qu'elle les détrempe. Pertinent sont une distance critique et une approche réflexive - tant sur le niveau institutionnel que sur le niveau individuel.

    Ma recherche qualitative se situe entre ces deux positions et pose la question globale comment des enseignant-e-s issus de l'immigration en Argovie négocient différence(s). Plus précisément j'analyse au moyen de dix entretiens semi-directifs ouverts comment les instituteurs/institutrices se positionnent dans des différentes domaines, qui sont: l'utilisation des termes, l'histoire migratoire personnelle, le concept de soi même que la biographie et la pratique professionnelle. Principalement il s'est montré que les enseignant-e-s issus de l'immigration opèrent des stigmatisations et des tracés de frontières s'il y a une compréhension de culture normative à la base. Cela est fait bien que les professeur-e-s aimeraient éviter des préjugés et poursuivent égalité et individualité comme principes dirigeants - justement à cause de leur histoire d'immigration.