Hong-Kong est-elle devenue une place plus attractive, en termes de gestion de fortune, que la Suisse ?

Lam, François Kuan-Yi ; Pignon, Vincent (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute école de gestion de Genève, 2012 ; TDEE 150.

Hong-Kong comme centre mondial de la finance et n°1 de la gestion de fortune ? Une idée qui semblait bien peu probable il y a encore quelques décennies. Et pourtant depuis 2011, Hong-Kong figure bien à la première place de l’index du WEF comme place financière mondiale. Mais qu’en est-il de la gestion de fortune ? A ce jour, la première place est actuellement occupée par la Suisse. Le... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Hong-Kong comme centre mondial de la finance et n°1 de la gestion de fortune ? Une idée qui semblait bien peu probable il y a encore quelques décennies. Et pourtant depuis 2011, Hong-Kong figure bien à la première place de l’index du WEF comme place financière mondiale. Mais qu’en est-il de la gestion de fortune ? A ce jour, la première place est actuellement occupée par la Suisse. Le pays règne en maître, avec ses 27% de part sur ce marché très lucratif, soutenu en partie par le savoir-faire suisse ainsi que par son secret bancaire. Cependant, depuis la crise de la dette souveraine qui s’est accéléré en 2010 et à cause des dommages collatéraux engendrés par crise des subprimes en 2008, les gouvernements ont agi de sorte à renflouer un maximum les caisses de leurs pays. Un des terrains de jeu favori de ces gouvernements est bien évidemment la chasse à l’évasion fiscale. C’est pourquoi depuis, certains gouvernements se sont engagés dans des discussions musclées avec divers paradis fiscaux pour rétablir une transparence à base de ratifications d’accords-échanges de données. Ceci est la raison principale pour laquelle le secret bancaire suisse est dans la tourmente à ce jour. À cause de cette désormais crise du secret bancaire, la Suisse voit son activité de gestion de fortune stagner à cause de l’issue encore incertaine du conflit. Tandis que pendant ce temps, de l’autre côté du globe, à Hong-Kong, cette même industrie poursuit sa croissance. Ce mémoire traitera, dans un premier temps, du secret bancaire en tant que critère dans le processus de sélection d’un établissement de gestion de fortune par les clients. Puis, un état des lieux en ce qui concerne la répartition et la taille du marché de la gestion fortune mondiale. Pour finir, sous forme d’analyse comparative entre Hong- Kong et Genève, à partir de critères préalablement définis, une synthèse concernant l’attractivité des deux villes pour l’activité de gestion de fortune.