Faculté des lettres

Développement de la mémoire de travail et aide au maintien du but : Investigation du rôle joué par l'indiçage du but dans le fonctionnement de la mémoire de travail verbale chez les enfants de 4 à 9 ans

Fitamen, Christophe ; Camos, Valérie (Dir.)

Thèse de doctorat : Université de Fribourg, 2019.

Cruciale dans les apprentissages, notamment scolaires, la mémoire de travail se développe avec l’avancée en âge durant l’enfance. Ce travail de thèse vise à élargir nos connaissances sur le développement de son fonctionnement entre la période préscolaire et la période scolaire. De précédente études ont démontré que la négligence du but contribuait au faible contrôle... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Cruciale dans les apprentissages, notamment scolaires, la mémoire de travail se développe avec l’avancée en âge durant l’enfance. Ce travail de thèse vise à élargir nos connaissances sur le développement de son fonctionnement entre la période préscolaire et la période scolaire. De précédente études ont démontré que la négligence du but contribuait au faible contrôle exécutif des enfants d’âge préscolaire. Par conséquent, présenter des indices de but durant une tâche améliore les performances des enfants dans des tâches d’inhibition et de flexibilité. Paradoxalement, quasiment aucune étude ne s’est interrogée sur le rôle que pourrait jouer un défaut de maintien du but dans les faibles performances des enfants les plus jeunes dans les tâches de mémoire de travail. C’est l’objet du présent travail. Ce sujet a été traité en introduisant, durant l’intervalle de rétention de paradigmes de type Brown-Peterson et des tâches d’empan simple ou complexe, des indices de but pouvant être exogènes (visuels ou auditivo-verbaux), exogènes et associés à un indiçage endogène (effectuer une gestuelle porteuse de sens), ou prendre la forme d’un jeu de rôle. Les résultats ont indiqué 1) que les enfants d’âge préscolaire répétaient plus fréquemment en présence d’un indiçage visuel sans toutefois que cela n’impacte leurs scores de rappel ; 2) qu’une association d’un indiçage exogène à un indiçage endogène améliore les performances en mémoire de travail des enfants ; 3) qu’effectuer en premier une condition de jeu de rôle permettait aux enfants de conserver le même niveau de performances en mémoire de travail dans une condition subséquente sans jeu de rôle. Toutefois, A) un indiçage auditivo-verbal a détérioré les performances de rappel des enfants ; B) l’effet bénéfique de l’association des indiçages exogène et endogène n’a pas été reproduit ; et C) l’effet bénéfique du jeu de rôle observé dans les études d’Istomina (1948) et de Bertrand et Camos (2015) ne fut pas répliqué. Ces évidences contrastent ainsi fortement avec les résultats d’autres tâches de contrôle exécutif et avec les résultats d’Istomina (1948) et de Bertrand et Camos (2015). Les limites du transfert de méthode d’un champ à un autre de la psychologie du développement sont discutées, ainsi que la capacité des enfants d’âge préscolaire à maintenir le but durant une tâche de mémoire de travail. Enfin, ce travail de thèse propose une ouverture vers l’étude du maintien du but dans des tâches d’empan complexe en modalité visiospatiale et non plus verbale lors de paradigmes de type Brown-Peterson.
    Summary
    Crucial in learning, especially academic learning, working memory develops with age during childhood. This thesis aims to broaden our knowledge of working memory functioning development between the preschool period and the school period. Previous studies have shown that goal neglect contributed to kindergarteners’ poor executive control. Hence, presenting goal cues during a task improves children's performance in inhibition and switching tasks. Paradoxically, almost no study has questioned the role that failure to maintain the goal might play in the poor performance of younger children in working memory tasks. This is the topic of this work. This topic was been treated by introducing, during the retention interval in a Brown-Peterson task and in a simple or complex span task, goal cues that can be exogenous (visual or auditory-verbal), exogenous associated to an endogenous cueing (perform meaningful gestures) or taking the form of a role play. Results showed that 1) preschoolers rehearsed more frequently with a visual cue without improvement in their recall performance; 2) an association of an exogenous cue with an endogenous cue has improved kindergarteners’ working memory performance; 3) performing a role play first allowed kindergarteners to maintain the same level of working memory performance during a subsequent condition without role playing. However, A) an auditory-verbal cue was detrimental to kindergarteners’ recall; B) the beneficial effect of the association of exogenous and endogenous cues was not replicated; and C) the beneficial effect of role playing observed in Istomina (1948) and Bertrand and Camos (2015) was not replicated. This contrasts sharply with findings in other executive control tasks and with findings of Istomina (1948) and Bertrand and Camos (2015). The limits of transferring a method from different fields in developmental psychology and the ability of kindergarteners to maintain the goal during a working memory task are discussed. Finally, this thesis proposes an opening towards the study of goal maintenance in visuo-spatial complex span tasks contrary to Brown-Peterson verbal tasks.