Faculté des lettres et sciences humaines

Al confine di Chiasso : regards sur l'évolution du travail du Corps des gardes-frontière tessinois et son impact sur le contrôle migratoire

Lacarbonara, Nicole ; Piguet, Etienne (Dir.)

Mémoire de master : Université de Neuchâtel, 2019.

Ce mémoire de master analyse l’évolution du travail des gardes-frontière à la frontière de la zone de Mendrisio (Tessin) des années 1990 à ce jour. Plus particulièrement, il s’agit d’étudier l’évolution des tâches et leurs applications par l’examen du discours et des souvenirs des gardes-frontière qui ont partagé avec moi leur expérience de terrain. Après avoir... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Ce mémoire de master analyse l’évolution du travail des gardes-frontière à la frontière de la zone de Mendrisio (Tessin) des années 1990 à ce jour. Plus particulièrement, il s’agit d’étudier l’évolution des tâches et leurs applications par l’examen du discours et des souvenirs des gardes-frontière qui ont partagé avec moi leur expérience de terrain.

    Après avoir identifié les différentes procédures impliquant la maîtrise du travail des agent·e·s dans la zone frontière, l’attention a été portée de manière factuelle et détaillée sur les pratiques de surveillance décrites par les gardes. Ceci a permis d’apporter un regard sur les tensions existant entre l’ouverture d’une frontière – avec l’entrée de la Suisse dans l’espace Schengen – et sa fermeture – avec la nécessité d’imposer un contrôle de passage par les gardes-frontière –.

    De plus, ce travail de mémoire s’intéresse à la manière dont une personne migrante est prise en charge ; particulièrement par l’examen de deux dimensions : lors d’une réadmission en Italie ou lors du dépôt d’une demande d’asile en Suisse.

    En postulant que l’évolution prend différentes formes, qui peuvent être influencées par des caractéristiques politiques, économiques, culturelles et sociales, trois axes d’analyse ont été retenus :
    1. la description évolutive des tâches et du travail du Corps des gardes-frontière ;
    2. l’évolution de la migration à la frontière ainsi que les tâches procédurales qui relèvent principalement de l’asile ;
    3. les pratiques discursives portant sur les représentations des agent·e·s vis-à-vis de la migration et la frontière tessinoise.

    Ce travail, permet de comprendre comment une continuité dans l’administration de la frontière s’exerce dans le temps et quelle évolution des contrôles de personne en découle.