La fin des politiques du quantitative easing

Göhner, Damien ; Zuchuat, Christophe (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute école de gestion de Genève, 2018 ; TDEE 367.

L’objectif de ce travail est d’analyser un problème d’actualité, « la fin des politiques du quantitative easing », qui représente un enjeu majeur pour les principales économies du globe. Pour ce faire, cette étude va tout d’abord se porter sur la genèse de ces politiques monétaires non-conventionnelles, ainsi que sur les conditions qui ont poussé les banques centrales à adopter... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    L’objectif de ce travail est d’analyser un problème d’actualité, « la fin des politiques du quantitative easing », qui représente un enjeu majeur pour les principales économies du globe. Pour ce faire, cette étude va tout d’abord se porter sur la genèse de ces politiques monétaires non-conventionnelles, ainsi que sur les conditions qui ont poussé les banques centrales à adopter un tel dispositif. Par la suite, le fonctionnement théorique de ces politiques sera revu en détail. Puis, tous les différents effets que peut avoir le quantitative easing, aussi bien sur l’économie réelle que sur les marchés financiers, seront formellement explicités. Ensuite, un bilan de l’efficacité de ces politiques sera dressé pour deux des principales banques centrales mise en cause, à savoir la FED et la BCE. A ce titre, une analyse des résultats obtenus par les politiques du quantitative easing sera effectuée. Les risques et les limites de cette politique seront également évalués. Puis, la problématique de l’abandon du quantitative easing sera abordée et les enjeux majeurs qu’elle soulève seront mis en exergue. Il s’agira d’expliquer de quelle manière les banques centrales vont devoir procéder pour mettre fin à ces politiques sans risquer de faire trop de remous sur le plan économique. A ce titre, les possibles conséquences liées à la fin de ces politiques seront clairement exposées. Enfin, nous exposerons quelques politiques de relance alternatives qui pourront peut-être se substituer à celle du quantitative easing dans l’avenir. Puis, nous ferons le point sur la nécessité du choix de l’adoption du QE par rapport aux risques encourus. Pour conclure, les principaux enjeux de l’abandon de ces politiques seront débattus.