Modèles et évolution du peer review : pratiques, tendances, alternatives : le cas du CERN

Veselinovic, Marko ; Schneider, René (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute école de gestion de Genève, 2018 ; TDB 2390.

Ce travail de Bachelor répond à trois objectifs principaux concernant l’évolution du système du peer review dans la communication scientifique généralement, puis spécifiquement dans les revues scientifiques à comité de lecture en physique des particules et enfin au sein de la communauté scientifique du CERN. Premièrement, au moyen d'une revue de la littérature professionnelle, ce... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Ce travail de Bachelor répond à trois objectifs principaux concernant l’évolution du système du peer review dans la communication scientifique généralement, puis spécifiquement dans les revues scientifiques à comité de lecture en physique des particules et enfin au sein de la communauté scientifique du CERN. Premièrement, au moyen d'une revue de la littérature professionnelle, ce travail retrace l'évolution du système de peer review depuis ses origines. Ensuite, il recense les différents modèles de son organisation et les développements récents résultant des changements advenus durant les deux dernières décennies dans la communication scientifique. Enfin, il identifie les tendances qui paraissent prometteuses pour l'avenir du système. La conclusion tirée de cette première partie est que le peer review demeure le système principal d’évaluation et de contrôle de la qualité de la production scientifique, et que les alternatives proposées ne vont pas remplacer ce système dans un futur proche. Une intégration de métriques quantitatives plus poussées reste le but à attendre pour rendre l’évaluation de la production scientifique plus objective. A l’intérieur du système lui-même, les solutions qui visent à limiter les déperditions causées par les réitérations du processus, comme le peer review collaboratif, semblent gagner en importance. Les besoins des experts pour une plus grande reconnaissance de leur travail sont traduits par l'émergence de plateformes comme Publons. Deuxièmement, au moyen d’une analyse des pratiques et des politiques du peer review de 35 revues scientifiques en physique des particules dans lesquelles les chercheurs du CERN publient, ce travail répond à la question de l’implantation de nouveaux modèles du peer review dans les revues scientifiques de ce champ disciplinaire. Il en est déduit que le domaine demeure extrêmement conservateur dans ses pratiques d’évaluation et très attaché au peer review single blind effectué avant la publication. La seule exception notable est le modèle de publication de SciPost Physics. Troisièmement, une enquête sur le peer review conduite en ligne du 1er au 30 août 2018 regroupe les perceptions de la communauté scientifique du CERN concernant le système du peer review actuel, les changements souhaités et ses besoins relatifs à cet aspect de la communication scientifique. Ils sont ensuite comparés avec les résultats des enquêtes internationales sur le peer review. Les conclusions principales sont : que les chercheurs de la communauté scientifique au CERN sont majoritairement satisfaits avec le système du peer review actuel (53% de réponses positives), qu’ils sont d’avis que les activités de l’évaluation d’articles ne doivent pas être rémunérées (52% de réponses négatives) et qu’il voudraient avoir plus de formation en ce qui concerne l’adoption des méthodes et des technique du peer review nécessaires pour produire des rapports d’évaluation de meilleure qualité. La recommandation d’organiser une formation en peer revieew sous forme de CERN Library Peer Review Workshop est proposée en conséquence.