La mesure de l’offre et de l’utilisation des ressources numériques dans une sélection de bibliothèques romandes

Delarze, Sophie ; Gobeill, Julien (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute école de gestion de Genève, 2018 ; TDB 2366.

Ce travail a été réalisé en collaboration avec l’Office fédéral de la statistique (OFS), et a comme objectif général de comprendre comment les chiffres fournis par les bibliothèques concernant les ressources numériques ont été construits. L’Office fédéral de la statistique met à disposition du public des statistiques fiables, complètes, transparentes et comparables. Dans son... More

Add to personal list
    Résumé
    Ce travail a été réalisé en collaboration avec l’Office fédéral de la statistique (OFS), et a comme objectif général de comprendre comment les chiffres fournis par les bibliothèques concernant les ressources numériques ont été construits. L’Office fédéral de la statistique met à disposition du public des statistiques fiables, complètes, transparentes et comparables. Dans son souci de transparence et de fiabilité, elle se trouve confrontée à des problèmes de cohérence lors de la mesure de l’utilisation de ces ressources numériques. En effet, les bibliothèques ont vu leurs pratiques d’achat et de constitution de collections modifiées par l’essor des ressources numériques qui n’appartiennent plus aux bibliothèques, mais dont elles louent un droit d’accès à des tiers à travers des licences d’utilisation. Afin d’avoir un aperçu de ce qui se fait au sein des bibliothèques, ce travail s’attache à décrire et caractériser la mesure de ces ressources numériques selon l’axe de l’offre et de l’utilisation. Pour connaître ce qui se cache derrière les chiffres transmis à l’OFS, une étude de 3 bibliothèques a été réalisée grâce à des entretiens suivis de nombreux mails. Puis une analyse en a été tirée, qui démontre le manque d’exhaustivité manifeste dans les mesures transmises à l’OFS. Des recommandations sont émises, comme la nécessité d’homogénéiser les mesures grâce à des standards comme COUNTER, de mieux définir les rubriques du questionnaire pour aider les bibliothécaires à insérer leurs statistiques dans les bonnes cases, et de concevoir un guide des bonnes pratiques par type de bibliothèque.