Projet de veille pour la Bibliothèque Braille Romande et livre parlé (BBR) : analyse des besoins et proposition d’un dispositif adapté

Vukanovic, Natasha ; Boder, Alexandre (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute école de gestion de Genève, 2018 ; TDB 2392.

Ce Travail de Bachelor est réalisé pour la Bibliothèque Braille Romande et livre parlé (BBR) à Genève, un service de l’Association pour le Bien des Aveugles et malvoyants (ABA). La BBR a identifié un besoin au niveau de la surveillance des nouvelles technologies. Actuellement, aucun système de veille n’est mis en place à la bibliothèque. Pour y remédier, le mandat a été confié... More

Add to personal list
    Résumé
    Ce Travail de Bachelor est réalisé pour la Bibliothèque Braille Romande et livre parlé (BBR) à Genève, un service de l’Association pour le Bien des Aveugles et malvoyants (ABA). La BBR a identifié un besoin au niveau de la surveillance des nouvelles technologies. Actuellement, aucun système de veille n’est mis en place à la bibliothèque. Pour y remédier, le mandat a été confié à une étudiante de la Haute école de gestion. L’objectif est de proposer une solution adaptée aux attentes des collaborateurs en matière d’information. Pour réaliser ce mandat, il a fallu passer par plusieurs étapes. Tout d’abord, établir un état de l’art sur les pratiques de la veille. Deuxièmement, comprendre le contexte de l’institution qui est très riche. Ensuite, analyser les attentes de celle-ci face à l’information. Ensuite, tester des outils de surveillance avec l’aide d’une collaboratrice aveugle. Et pour terminer, établir des recommandations adaptées aux attentes du mandant. L’analyse des besoins passe par des interviews des collaborateurs, mais aussi par l’envoi d’un questionnaire à ces mêmes personnes. Une fois les données collectées, les attentes de tous les répondants seront prises en compte pour l’établissement d’une série de recommandations. La phase de test est la plus importante dans ce travail. Son importance est liée au fait que l’accessibilité ne peut être vérifiée par l’auteure de ces lignes. En effet, étant une personne voyante, il est difficile d’évaluer les outils sans l’aide d’une personne empêchée de lire. La personne chargée de cette évaluation est une collaboratrice aveugle de l’organisation mandataire. Tout l’enjeu de ce travail est de trouver une solution qui puisse être utilisée par des collaborateurs aveugles. L’accessibilité est une notion très importante pour l’auteure du présent travail. Ce travail permettra au mandant d’avoir un outil clé en main pour l’aide de la prise de décision et par conséquent le guider dans les choix adaptés au contexte spécifique d’une telle institution.