Soziale Arbeit

Behinderte Sexualität : Möglichkeiten und Grenzen der Begleitung von Sexualität von Menschen mit einer geistigen Behinderung in einer Institution

Fussen, Melanie ; Christen, Ursula (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute Ecole de Travail Social, 2018.

J’ai réalisé ce travail de Bachelor dans le cadre de mes études en travail social à la Haute école spécialisée de Suisse occidentale (HES-SO) à Sierre. Cette recherche met l’accent sur l’accompagnement de la sexualité des personnes adultes en situation de handicap mental, vivant en institution, du point de vue des travailleurs sociaux, ce qui définit la question principale de... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    J’ai réalisé ce travail de Bachelor dans le cadre de mes études en travail social à la Haute école spécialisée de Suisse occidentale (HES-SO) à Sierre. Cette recherche met l’accent sur l’accompagnement de la sexualité des personnes adultes en situation de handicap mental, vivant en institution, du point de vue des travailleurs sociaux, ce qui définit la question principale de ce travail. Le choix de débattre sur ce sujet est né lors des études sur la stérilisation forcée des personnes en situation de handicap mental, en Suisse, pendant ma formation à Sierre et lors d’un module sur la santé sexuelle à la Haute école spécialisée à Berne. De plus, je suis très intéressée en tant qu’éducatrice sociale à acquérir et à approfondir des com-pétences dans le domaine de l’éducation sexuelle pour pouvoir comprendre la sexualité des personnes en situation de handicap mental, du point de vue individuel, sociétal et politique. Dans une première étape, les références historiques de la situation des personnes en situation de handicap mental en Suisse sont présentées. Une rétrospective permet d’il-lustrer les progrès politiques et juridiques en Suisse concernant les droits des personnes en situation de handicap mental. La présentation des aspects du rapport alternatif sur la mise en pratique de la convention de l'ONU relative aux droits des personnes handica-pées montre les failles de la mise en place de cette dernière. Ce chapitre se termine par la présentation de l’institution qui a accepté de se mettre à disposition pour ma re-cherche. Le cadre théorique clarifie, dans un premier temps, la définition des termes principaux de ce travail qui sont les suivants : handicap mental, sexualité, santé sexuelle et éduca-tion sexuelle. Dans un deuxième temps, la situation juridique actuelle des personnes en situation de handicap mental en Suisse est explicitée à l’aide des extraits de la conven-tion de l'ONU, relative aux droits des personnes handicapées, de la Constitution fédé-rale, du Code civil suisse, du Code pénal suisse et de la Loi fédérale sur l'élimination des inégalités frappant les personnes handicapées. Ce tour d’horizon permet d’avoir un aperçu des droits des personnes en situation de handicap mental sur plusieurs niveaux et montre aussi que, dans la pratique, ces droits peuvent être interprétés de manières différentes. Les conséquences de la convention de l'ONU relative aux droits des personnes handi-capées sont présentées afin de pouvoir illustrer son impact sur l’état, la société et les institutions sociales. L’illustration du développement de la sexualité des personnes en situation de handicap mental montre les similitudes avec le développement des per-sonnes qui n’ont pas de handicap mental. Elle montre aussi les difficultés auxquelles ces personnes sont confrontées, qu’elles soient liées à leur handicap ou à des circons-tances externes. Le cadre théorique s’achève par la définition des rôles des parents et des travailleurs sociaux dans l’éducation sexuelle et dans l’accompagnement de la sexualité des personnes en situation de handicap mental. D’éventuels enjeux dans la collaboration entre les parents et les travailleurs sociaux sont explicités. L’accent de ce travail de recherche est mis sur l’hypothèse suivante, qui donne une éventuelle réponse à discuter à la question principale de ce travail : La collaboration entre les parents et les travailleurs sociaux dans l’éducation sexuelle et l’accom- pagnement de la sexualité des personnes en situation de handicap mental s’avère difficile du point de vue des travailleurs sociaux. Trois indicateurs permettent une discussion nuancée de l’hypothèse : • Les travailleurs sociaux sont en désaccord entre eux et avec les parents dans l’éducation sexuelle et l’accompagnement de la sexualité des personnes en situa-tion de handicap mental en raison de valeurs et de points de vue divergents. • Les travailleurs sociaux évaluent différemment les besoins sexuels des personnes en situation de handicap mental que les parents. • Les travailleurs sociaux utilisent d’autres outils d’éducation sexuelle que les pa- rents. Les résultats des interviews avec trois éducatrices sociales qui travaillent dans la même institution relèvent les aspects principaux suivants : • autodétermination - sphère privée - protection et transparence • influence de la propre éducation sexuelle - mise en pratique du concept institu- tionnel - influence de la société • génération - rôles des parents et des travailleurs sociaux - assistance sexuelle L’évaluation des résultats met en évidence que le concept institutionnel sur la sexualité et les relations est un soutien pour les éducatrices, afin de pouvoir garantir l’accompa-gnement de la sexualité des personnes en situation de handicap mental. L’influence de leur propre éducation sur l’accompagnement et la conscience de cette influence sont illustrées par des exemples concrets basant sur leur travail quotidien. Des restrictions de la sexualité des personnes en situation de handicap mental, notamment par rapport au tabou, se retrouvent dans les influences sociétales et dans la collaboration avec les parents et les autres travailleurs sociaux. Les souhaits principaux des éducatrices sont des formations internes qui leur permettent d’acquérir et d’approfondir les compétences dans la pédagogie sexuelle, mais aussi le souhait d’une société développant une cons-cience plus profonde face à la sexualité des personnes en situation de handicap mental. Cette recherche m’a permis d’avoir un aperçu des possibilités et des limites de l’accom-pagnement de la sexualité des personnes en situation de handicap mental du point de vue des travailleurs sociaux, notamment dans la collaboration avec les parents. Les con-séquences de cette recherche pour le travail social pourraient être : • la nécessité d’un concept institutionnel sur la sexualité et les relations affec-tives et sexuelles qui donne une sécurité au personnel et protège les personnes en situation de handicap mental • une formation augmentée des travailleurs sociaux dans la pédagogie sexuelle • la discussion entre des spécialistes externes et les personnes en situation de handicap mental afin que ces dernières puissent s’exprimer comment ils aimeraient vivre leur sexualité au sein de l’institution, quelles possibilités cette institution leur offrirait pour vivre leur intimité et quels en seraient les freins et les souhaits de changements.
    Zusammenfassung
    Die vorliegende Bachelorarbeit habe ich im Rahmen des Bachelorstudiengangs für So-ziale Arbeit verfasst. Der Schwerpunkt dieser Arbeit ist die Thematik geistiger Behinde-rung und Sexualität. Um diese vielseitige Thematik einzugrenzen, habe ich anhand der Forschungsfrage den Fokus auf die Gestaltung der Begleitung von Sexualität von Men-schen mit geistiger Behinderung in einer Institution aus Sicht von Sozialarbeitenden ge-legt. Im theoretischen Rahmen dieser Arbeit wird die Geschichte der Menschen mit geistiger Behinderung in der Schweiz aufgezeigt und politische und rechtliche Meilensteine für die Rechte von Menschen mit geistiger Behinderung beleuchtet. Definitionen geistiger Be-hinderung, Sexualität, sexueller Gesundheit und Sexualerziehung klären die zentralen Begriffe dieser Arbeit. Im Anschluss wird die aktuell gültige Rechtslage für Menschen mit geistiger Behinderung in der Schweiz erläutert und ein persönliches Fazit gezogen. In einem weiteren Kapitel werden die Konsequenzen der Umsetzung der UN-BRK für die Praxis aufgezeigt. Die Erläuterung der Entwicklung der Sexualität von Menschen mit geistiger Behinderung dient zur Darstellung von Chancen und Herausforderungen in ih-rer Entwicklung. Zum Abschluss des theoretischen Rahmens werden die Rollen von El-tern und Sozialarbeitenden in der Begleitung von Sexualität beleuchtet. Anhand der Hypothese wurden Herausforderungen in der Zusammenarbeit von Eltern und Sozialarbeitenden in der Begleitung von Sexualität von Menschen mit geistiger Be-hinderung fokussiert. Aufgrund der Ergebnisse der Interviews mit drei Sozialpädagogin-nen, tätig in einer Institution für erwachsene Menschen mit geistiger Behinderung, er-hielten unter anderem folgende Aspekte einen zentralen Stellenwert, welche Herausfor-derungen in der Zusammenarbeit zwischen Eltern und Sozialarbeitenden darstellen kön-nen: Unterschiedliche Werte und Ansichten, diverse Einflüsse auf die Einschätzung der Sexualität von Menschen mit einer geistigen Behinderung und verschiedene Sexualer-ziehungs- und Aufklärungsmethoden. Die Ergebnisse zeigen, dass institutionelle Konzepte eine Unterstützung für Sozialarbei-tende darstellen, um die Begleitung von Sexualität von Menschen mit geistiger Behinde-rung zu garantieren. Der Einfluss der eigenen Sexualerziehung auf die Begleitung von Sexualität wird von den Sozialpädagoginnen mit konkreten Beispielen aus dem Alltag untermauert. Einschränkungen und Tabuisierung der Sexualität von Menschen mit geis-tiger Behinderung zeigen sich in der Auseinandersetzung der Sozialpädagoginnen mit gesellschaftlichen Einflüssen und in der Zusammenarbeit mit Eltern und anderen Sozi-alarbeitenden. Ihr Wunsch nach einer Gesellschaft, die ein tieferes Bewusstsein für die Sexualität von Menschen mit geistiger Behinderung entwickelt, ist ein Anliegen, das ich mit den Befragten teile.