Littérature de jeunesse et construction identitaire : intentions didactiques et enjeux possibles dans les classes de 7-8 HarmoS

Périnat, Shani ; Schindelholz Aeschbacher, Emilie (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute école pédagogique BEJUNE, 2018.

La littérature de jeunesse fait partie intégrante du parcours scolaire d’un élève. Dès son entrée à l’école, l’élève y est confronté, par des lectures que son enseignant va lui faire et par celles qu’il va mener ensuite. L’un des apprentissages les plus importants de l’école obligatoire, la lecture, se fera par ce biais. Plus l’élève développera la compétence de... More

Add to personal list
    Résumé
    La littérature de jeunesse fait partie intégrante du parcours scolaire d’un élève. Dès son entrée à l’école, l’élève y est confronté, par des lectures que son enseignant va lui faire et par celles qu’il va mener ensuite. L’un des apprentissages les plus importants de l’école obligatoire, la lecture, se fera par ce biais. Plus l’élève développera la compétence de compréhension écrite, plus il pourra apprécier la lecture d’ouvrages. Ces ouvrages ne laissent pas les enfants indifférents, qu’ils les apprécient ou non. Certains les font rire, les questionnent, les émeuvent. Les enfants construisent leur personnalité future dès leur enfance et les livres qu’ils liront ont un rôle à jouer à ce niveau. Il est donc important de se questionner sur les ouvrages qui leur seront proposés et sur ce que ces derniers peuvent provoquer chez eux. Ce travail s’intéresse au travail fait par les enseignants de la fin du cycle 2 au niveau de la construction identitaire de leurs élèves par l’utilisation de la littérature de jeunesse. Plusieurs enseignants expliquent leur recours à la littérature de jeunesse en classe pour nous permettre de mieux comprendre leurs pratiques.