Interventions non-pharmacologiques pour améliorer le sommeil de patients hospitalisés durant un séjour en soins aigus : revue de littérature

Chopard, David ; Tran, Jimmy ; Verga, Marie-Elise (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute Ecole de Santé de Fribourg, 2018.

Les patients déclarent avoir un sommeil significativement moins bon en milieu hospitalier qu’à domicile. En effet, les patients dorment en moyenne cinq heures trente dans un milieu hospitalier contre sept heures à domicile. La perturbation du sommeil, en milieu hospitalier, peut entraîner diverses complications au niveau physique et psychologique. Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Les patients déclarent avoir un sommeil significativement moins bon en milieu hospitalier qu’à domicile. En effet, les patients dorment en moyenne cinq heures trente dans un milieu hospitalier contre sept heures à domicile. La perturbation du sommeil, en milieu hospitalier, peut entraîner diverses complications au niveau physique et psychologique.