Vers une féminisation de la profession enseignante : choisir d’être enseignant-e aujourd’hui dans un contexte de désertification masculine

Massa, Anastasia ; Pasche Gossin, Françoise (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute école pédagogique BEJUNE, 2018.

Cette recherche traite des motivations des femmes et des hommes à devenir enseignant-e aujourd’hui dans un contexte de forte féminisation de la profession. En effet, la désertification masculine est un réel phénomène en Suisse, mais également en Europe pour la profession enseignante à l’école primaire. Pourquoi les hommes « fuient -ils » cette profession alors qu’elle attire tant... More

Add to personal list
    Résumé
    Cette recherche traite des motivations des femmes et des hommes à devenir enseignant-e aujourd’hui dans un contexte de forte féminisation de la profession. En effet, la désertification masculine est un réel phénomène en Suisse, mais également en Europe pour la profession enseignante à l’école primaire. Pourquoi les hommes « fuient -ils » cette profession alors qu’elle attire tant les femmes ? Les objectifs de recherche pour ce travail sont de tenter de comprendre pourquoi aujourd’hui la profession enseignante attire autant de femmes et peu d’hommes et également de mener une réflexion sur leurs motivations à s’orienter vers la profession enseignante en distinguant le genre. Se questionner sur leur trajectoire individuelle et l’impact de l’entourage dans le choix de leur profession sont aussi développés dans ce travail ainsi que leur perception du phénomène de la féminisation et de la désertification masculine de la profession enseignante d’un point de vue de mixité professionnelle. Pour recueillir mes données, je me suis entretenue avec sept enseignant-e-s- du canton du Jura. Les principaux résultats mettent en avant des différences de pensées entre les femmes et les hommes enseignant à l’école primaire, principalement lorsqu’il s’agit des motivations à exercer des professions. Enfin, une préférence pour enseigner au cycle 2 est clairement ressortie lors des résultats : les hommes s’éloignent l’école enfantine pour diverses raisons, préférant laisser leur place aux femmes qui auraient donc d’instinct un caractère bien plus maternant que la gent masculine.