Open Science : stratégie du soutien aux chercheurs de l’Université de Lausanne

Zuber-Dutoit, Tania ; Schneider, René (Dir.)

Mémoire de master : Haute école de gestion de Genève, 2018 ; MASID 76.

L’Open Science est un terme à la mode, qui recouvre des notions très étendues et souvent mal comprises. L’Université de Lausanne, par l’entremise de son Service des ressources informationnelles et archives (UNIRIS), souhaite concrétiser ces notions et rassembler les initiatives existantes en créant un centre de soutien Open Science. Afin de répondre au mieux aux besoins des... Mehr

Zum persönliche Liste hinzufügen
    Résumé
    L’Open Science est un terme à la mode, qui recouvre des notions très étendues et souvent mal comprises. L’Université de Lausanne, par l’entremise de son Service des ressources informationnelles et archives (UNIRIS), souhaite concrétiser ces notions et rassembler les initiatives existantes en créant un centre de soutien Open Science. Afin de répondre au mieux aux besoins des chercheurs et des personnes les soutenant dans les sept facultés, 22 entretiens ont été menés entre mai et juillet 2018. Ils ont permis de comprendre l’environnement, les problèmes liés à l’Open Science, les besoins et les manques ressentis par les consultants recherche et les correspondants SERVAL, l’archive des publications de l’UNIL, ainsi que l’avis des services centraux comme le Centre informatique ou des entités externes actives dans les données de recherche et basées sur le campus. Trois axes stratégiques ont été définis grâce aux informations récoltées : -Le besoin de démystifier l’Open Science, ses enjeux et ses implications, autant pour les chercheurs, pour les soutiens actuels que pour les instances dirigeantes ; -L’amélioration nécessaire de la communication entre les personnes impliquées ; - La définition du niveau le plus adéquat pour soutenir les chercheurs, dans le contexte spécifique de l’Université de Lausanne. La solution proposée est une solution concrète, pragmatique et basée sur les structures existantes. Un mandat a été établi, une organisation complète et des moyens de communication avec les chercheurs ou entre personnes-ressources sont définis. Les coûts de la solution ainsi que les moyens de financement sont abordés et des recommandations liées à la mise en place de la solution terminent ce travail.