PricewaterhouseCoopers : entre renommée mondiale et proximité locale

Noir, Didier ; Uhlmann, Vincent (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute école de gestion de Genève, 2012 ; TDEE 140.

PricewaterhouseCoopers dispose d’environ 169'000 collaborateurs, répartis dans 158 pays à travers le monde. L’entreprise d’audit travaille avec plusieurs types de clients et notamment les PME, pour lesquelles elle effectue un travail de proximité. Cette association peut d’ailleurs paraître surprenante au vu des caractéristiques opposées de ces deux types de structures. L’objectif... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    PricewaterhouseCoopers dispose d’environ 169'000 collaborateurs, répartis dans 158 pays à travers le monde. L’entreprise d’audit travaille avec plusieurs types de clients et notamment les PME, pour lesquelles elle effectue un travail de proximité. Cette association peut d’ailleurs paraître surprenante au vu des caractéristiques opposées de ces deux types de structures. L’objectif de mon dossier consiste à analyser les relations entre le cabinet d’audit et les petites moyennes entreprises du bassin lémanique, afin de découvrir leurs différentes perceptions associées à PwC. De plus, n’existe-il pas certaines barrières qui inciteraient ces petites compagnies à se tourner vers une fiduciaire locale plutôt que vers un grand cabinet d’audit ? Comment PwC peut-elle réussir à se positionner auprès de ce type de société régionale malgré sa renommée internationale et la concurrence locale ? Mon analyse se déroulera au sein même de ces petites structures de la région, à l’aide de cinq entretiens initiaux, afin de comprendre la situation à l’interne et les ressentis de ces chefs d’entreprise. Je poursuivrai ensuite cette enquête par un questionnaire envoyé en ligne à 80 PME entre Genève et Lausanne. Celui-ci portera notamment sur la notoriété et l’image de marque de PwC, sur les critères de sélection des petites structures pour choisir leurs fiduciaires, ainsi que sur une analyse globale concernant la proportion de petites sociétés s’associant avec un cabinet mondial. Pour finir, il sera important d’identifier les freins qui poussent les PME à ne pas faire appel à PwC. Les résultats principaux confirment la bonne notoriété de PwC, avec également une perception d’excellence et de qualité. Toutefois, il ressort que seule une minorité de petites sociétés travaillent avec un grand cabinet d’audit et que peu associent la proximité à PwC. Il sera intéressant d’analyser les barrières qui bloquent les relations entre le cabinet et les PME. Celles-ci évoluent en fonction de la taille des structures. La préférence à faire confiance à une fiduciaire locale reste toutefois la raison principale. Afin d’améliorer la proximité de PwC et casser son image d’entreprise internationale, je proposerai plusieurs mesures. Par exemple, rendre la succursale plus « genevoise », avec un engagement de collaborateurs locaux, et personnaliser le site internet par régions, pour créer un climat de confiance avec les PME. Des actions sur l’organisation du groupe en Suisse ainsi que sur le positionnement seront également envisagées.