Interventions de soins probantes améliorant la qualité de vie des victimes de violences conjugales soignées dans le contexte des urgences

Monteiro Semedo, Katiline ; Ory, Maureen ; Rondez, Coralie ; Comte, Pascal (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute Ecole Arc Santé, 2018.

Problématique : Les membres du groupe s’accordent à dire que la violence conjugale est perçue comme un sujet tabou et ambigu. Malgré cet aspect dissimulé de la violence, en Suisse, 78% des violences répertoriées en 2013, se sont produites lors d’une relation de couple actuelle ou passée (Bureau fédéral de l’égalité entre hommes et femmes BFEG, 2014). Autour de cette... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Problématique : Les membres du groupe s’accordent à dire que la violence conjugale est perçue comme un sujet tabou et ambigu. Malgré cet aspect dissimulé de la violence, en Suisse, 78% des violences répertoriées en 2013, se sont produites lors d’une relation de couple actuelle ou passée (Bureau fédéral de l’égalité entre hommes et femmes BFEG, 2014). Autour de cette problématique, les infirmiers et les médecins occupent une place privilégiée pour dépister, accueillir et soutenir les femmes victimes de violence conjugale. Ce travail s’intéresse à l’élaboration d’interventions infirmières probantes destinées à améliorer la qualité de vie des femmes victimes de violences conjugales soignées dans le contexte des urgences. Concepts et champ disciplinaire infirmier: Les concepts étudiés sont la violence conjugale, la qualité de vie, les interventions infirmières probantes et le Service d’urgence. Ils ont été définis suite à une revue de littérature. Puis, les auteurs ont trouvé pertinent d’éclairer la question de départ en utilisant la théorie de Watson (Watson, Waingnier, Caas, & Bonnet, 1998) axée sur le caring : « The philosophy and science of caring ». Ceci car cette dernière tend vers la guérison, le bien être, l’honneur, la dignité, l’intégrité, des éléments-clés pouvant être altérés chez les victimes de violences conjugales.