Soins infirmiers

État confusionnel aigu chez le patient âgé suite à une opération de prothèse de hanche après une chute : réflexion sur le rôle et la contribution de l’infirmière dans une unité orthogériatrique : recherche empirique

Pacheco Martins, Tiago ; Verloo, Henk (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute Ecole de Santé Valais, 2018.

En Suisse, environ 38'000 prothèses (hanche et genou) sont posées chaque année. Le vieillissement de la population, la complexité de la prise en soins des comorbidités et les complications postopératoires, autant de facteurs à affronter et à maitriser en 2018. L’objectif de ce travail est de documenter l’occurrence des complications postopératoires suite à une opération... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    En Suisse, environ 38'000 prothèses (hanche et genou) sont posées chaque année. Le vieillissement de la population, la complexité de la prise en soins des comorbidités et les complications postopératoires, autant de facteurs à affronter et à maitriser en 2018. L’objectif de ce travail est de documenter l’occurrence des complications postopératoires suite à une opération orthopédique due à une prothèse de hanche chez la personne âgée, plus spécialement l’état confusionnel aigu (ECA). Cinq études ont été sélectionnées et quelques données non-exhaustives de l’Office Fédéral de la Statistique (OFS) et de l’Hôpital du Valais (HVS) ont été considérées pour se positionner par rapport à la complication dévastatrice de l’ECA auprès de personnes âgées de 65 ans et plus. À travers l’analyse documentaire des études sélectionnées, des données de l’OFS et de l’HVS, des comparaisons ont pu être effectuées et plusieurs complications des opérations orthopédiques ont été mises en évidence. Plusieurs déclencheurs et facteurs prédisposants sont présents lors de la phase postopératoire d’une opération de la hanche et sou-mettent les personnes âgées de 65 ans et plus à un risque de développer un ECA. Les infirmières ont un rôle central dans la prévention, la prise en soins et le traitement de cet état confusionnel aigu. Malgré tout, l’ECA reste sous-détecté et donc sous-diagnostiqué. En conclusion, ce travail met en avant l’importance d’utiliser les outils facilitant le repérage des complications postopératoires comme l’ECA afin de renforcer les modèles de soins orthogériatriques pour améliorer la qualité des soins et réduire le taux de mortalité.