Soins infirmiers

Les répercussions du cancer de l’ovaire et ses traitements sur la qualité de vie, la sexualité et la fertilité : revue de la littérature

Fellay, Emilie ; Coquoz, Emmanuelle (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute Ecole de Santé Valais, 2018.

Le cancer des ovaires est le sixième cancer le plus diagnostiqué chez la femme et le cinquième cancer qui tue le plus en Valais. Le but de cette revue de la littérature est d’analyser les expériences et les besoins des femmes atteintes d’un cancer de l’ovaire, de les accompagner tout au long des étapes de la maladie en incluant les répercussions des traitements ainsi que de proposer... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Le cancer des ovaires est le sixième cancer le plus diagnostiqué chez la femme et le cinquième cancer qui tue le plus en Valais. Le but de cette revue de la littérature est d’analyser les expériences et les besoins des femmes atteintes d’un cancer de l’ovaire, de les accompagner tout au long des étapes de la maladie en incluant les répercussions des traitements ainsi que de proposer les informations dont elles ont besoin en ce qui concerne les effets secondaires, l’infertilité et la santé sexuelle. L’échantillon est composé de femmes atteintes du cancer de l’ovaire à tout âge et à tous les stades. Afin de rechercher des articles pertinents en lien avec la question de recherche, les mots-clés nommé ci-dessous ont été utilisés. Plusieurs bases de données ont été consultées durant la période d’avril 2017 à février 2018. Pour ce qui est des principaux résultats, il est ressorti que la sexualité est peu altérée chez les femmes atteintes du cancer de l’ovaire. Pour la qualité de vie, elle est entravée par la nausée, la fatigue ou encore d’autres symptômes généraux. La préservation de la fertilité est quant à elle, importante chez les femmes n’ayant pas enfanter. Cette revue met en avant le rôle de promoteur de la santé. En effet, le cancer de l’ovaire à des répercussions sur la santé générale de la femme. Il est important de les accompagner tout au long de la maladie.