La maturité de la gouvernance de l’information dans les administrations publiques européennes : la perception de la gouvernance de l’information dans l’administration publique genevoise

Anderfuhren, Sandrine. Haute école de gestion de Genève, HES-SO //Haute Ecole Spécialisée de Suisse Occidentale ; Romagnoli, Patrizia. Haute école de gestion de Genève, HES-SO //Haute Ecole Spécialisée de Suisse Occidentale ; Makhlouf Shabou, Basma (dir.). Haute école de gestion de Genève, HES-SO //Haute Ecole Spécialisée de Suisse Occidentale

(Travail de recherche réalisé dans le cadre du Master of Science en Information documentaire HES à la Haute école de gestion de Genève (HEG-GE), Filière information documentaire, 2018)

Dans une société où l’essor des technologies numériques est exponentiel, des dangers pèsent sur le droit qu’ont les citoyens à accéder à une information disponible, fiable, protégée et transparente. En effet, les administrations publiques voient leur gestion de l’information devenir de plus en plus complexe, notamment à cause d’une infobésité toujours plus grandissante, de la... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Dans une société où l’essor des technologies numériques est exponentiel, des dangers pèsent sur le droit qu’ont les citoyens à accéder à une information disponible, fiable, protégée et transparente. En effet, les administrations publiques voient leur gestion de l’information devenir de plus en plus complexe, notamment à cause d’une infobésité toujours plus grandissante, de la fragilité de l’information numérique et de ses formats ainsi qu’avec une multiplication importante des lois, normes et règlements régissant cette évolution numérique. On constate dès lors un écart important se creuser entre les besoins informationnels des citoyens et les pratiques des services publiques, ayant du mal à suivre ce développement : dans le but de comprendre ce décalage et de le réduire, notre projet de recherche s’est intéressé à la gouvernance informationnelle, qui offre une réponse adaptée à cette problématique. De par son approche multidimensionnelle, sa prise en compte de la gestion des risques et d’autre part sa considération de l’information comme ressource, la gouvernance s’inscrit parfaitement dans les besoins administratifs des services publics et de leurs citoyens. Dans le cadre du projet de l’InterPARES Trust « EU 29 Information Governance Maturity in EU Public Administration », notre travail se focalise sur la situation des administrations publiques genevoises : en mettant la gouvernance de l’information en contexte, nous espérons proposer des solutions qui aideront les administrations publiques à améliorer leurs services auprès de leur public, pour ainsi retrouver un équilibre entre les besoins et les pratiques en matière d’information. La force de ce projet réside dans le choix de mettre en dialogue la notion de gouvernance de l‘information telle qu’on peut l’extraire de la littérature académique, professionnelle et normative avec la perception qu’en retirent les professionnels de l’administration publique à partir de leurs compétences et de leurs pratiques quotidiennes. Nous avons dès lors effectué notre analyse sous deux angles différents : une étude de la littérature sous forme d’un état de l’art, puis une série d’entretiens menés auprès des archivistes du canton et des communes de Genève. Dans le but de comparer ces deux sources de données, nous avons réalisé une grille de lecture découlant de nos trois objectifs de recherche, et avons mis en parallèle nos données documentaires et les questions de notre guide d’entretien. Notre revue de la littérature condense les connaissances théoriques sur la gouvernance, et notre synthèse des entretiens dresse un portrait fidèle des pratiques des professionnels de l’information, notamment en leur permettant de les quantifier grâce au modèle de maturité d’ARMA international. Une fois cette comparaison entre nos données établies, nous dressons un état des lieux des différences entre ces deux dimensions, pour comprendre où se situe l’écart, et comment améliorer les pratiques de gouvernances informationnelles dans les administrations publiques genevoises, notamment avec un outil d’évaluation globale.