Faculté des lettres

Jeux de l’amour et du hasard en Grèce ancienne

Dasen, Véronique

In: Kernos. Revue internationale et pluridisciplinaire de religion grecque antique, 2016, vol. 29, p. 73-100

Sur les vases attiques et italiotes, plusieurs jeux d’adresse et de hasard mettent en scène des jeunes gens des deux sexes en âge de se marier. L’objectif des imagiers n’est pas de représenter un jeu réel, permettant de reconstituer des règles. Les pratiques ludiques transposent dans un univers virtuel le prélude des relations amoureuses et les préparatifs du mariage. Les jeux... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Sur les vases attiques et italiotes, plusieurs jeux d’adresse et de hasard mettent en scène des jeunes gens des deux sexes en âge de se marier. L’objectif des imagiers n’est pas de représenter un jeu réel, permettant de reconstituer des règles. Les pratiques ludiques transposent dans un univers virtuel le prélude des relations amoureuses et les préparatifs du mariage. Les jeux d’adresse et de hasard créent un espace métaphorique où les jeunes lles ne sont pas vues comme de simples objets du désir masculin. La dynamique du jeu visualise la représentation collective et sociale de leur monde intérieur placé sous le signe de l’incertitude, de l’émotion ; leur activité ludique s’apparente aux pratiques divinatoires et magiques, patronnées par Éros et Aphrodite.
    Summary
    On Attic and Italiot ceramics, several skill and chance games involve young individual of both sexes in prenuptial age. The aim of the painters is not to represent a real game, allowing the reconstruction of rules. Ludic activities transpose courtship and the preparations of wedding in a virtual world. Games of skill and chance create a metaphorical space where girls are not seen as objects of male lust. The dynamic of games visualises the collective and social representation of their interior world made of uncertainty and emotion; their ludic activities are akin to oracular and magical practices, under the patronage of Eros and Aphrodite