Quelles sont les attentes des parents face aux professionnels de la santé, particulièrement des infirmiers-ères lorsque leur enfant est diagnostiqué handicapé mental ? : Travail de Bachelor

Mainit, Rolch ; Schoeni, Jade ; Ferrandez, Bernard (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute Ecole de Santé Vaud, 2012.

Introduction : Le handicap mental ne présente pas une place majeure au sein des services hospitaliers. De ce fait, peu de moyens sont mis en oeuvre afin de soulager, d’accompagner et de soutenir les parents, durant cette épreuve. L’infirmier-ère a un rôle essentiel dans le développement d’intervention auprès des parents. Objectif : Identifier les besoins et attentes des parents, lors... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Introduction : Le handicap mental ne présente pas une place majeure au sein des services hospitaliers. De ce fait, peu de moyens sont mis en oeuvre afin de soulager, d’accompagner et de soutenir les parents, durant cette épreuve. L’infirmier-ère a un rôle essentiel dans le développement d’intervention auprès des parents. Objectif : Identifier les besoins et attentes des parents, lors d’un diagnostic d’un handicap mental, afin d’appliquer des interventions adéquates. Méthode : Recherches d’articles dans les bases de données CINHAL et Pubmed, ce qui a abouti à quatre articles primaires dont deux qualitatifs et deux quantitatifs, et quatre articles secondaires. Les études primaires ont été élaborées au Québec, en Finlande et en Norvège, proposant des pistes de réflexion concernant les besoins des parents, lors de la prise en charge de leur enfant. Résultats : Mise en évidence de plusieurs concepts, soit le coping-acceptation, les émotions-ressenti émotionnel, stress-tensions, stratégies-ressources, détresse psychologique, conséquences du handicap sur les parents et le rôle infirmier. Le programme PRIFAM a démontré des résultats bénéfiques, dans la prise en charge des parents, ce qui a permis une amélioration de l’acceptation du handicap et adaptation face à cette situation. Conclusion : Le rôle infirmier, dans l’accompagnement et le soutien, requiert différentes interventions, qui mettront en valeur les compétences des parents, les capacités de l’enfant et non son handicap. Proposition d’amélioration dans les services en s’inspirant de programme, comme le PRIFAM de Mme Pelchat et le COPE de Mme Melnyk.