Utilisation, en post-partum, de la mise au sein comme moyen antalgique lors des prélèvements sanguins chez le nouveau-né sain et à terme. Quels sont les bénéfices et les inconvénients : Travail de Bachelor

Lopes Goncalves, Ivone ; Piguet, Pauline-Marie ; Gardiol, Charlotte (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute Ecole de Santé Vaud, 2012.

Introduction : Il existe différentes méthodes telles que l’allaitement, le glucose ou encore le contact peau-à-peau pour soulager la douleur du nouveau-né lors de soins douloureux. Il relève du rôle infirmier d’offrir les meilleurs soins pour soulager la douleur, ce qui implique le recours à l’utilisation des méthodes comprenant le plus d’avantages et le moins de risques et... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Introduction : Il existe différentes méthodes telles que l’allaitement, le glucose ou encore le contact peau-à-peau pour soulager la douleur du nouveau-né lors de soins douloureux. Il relève du rôle infirmier d’offrir les meilleurs soins pour soulager la douleur, ce qui implique le recours à l’utilisation des méthodes comprenant le plus d’avantages et le moins de risques et inconvénients pour le nouveau-né et sa mère. Objectifs : Le but de notre travail est d’étudier les effets de l’utilisation de l’allaitement en faisant des comparaisons avec les divers moyens non pharmacologiques pour soulager la douleur chez les nouveau-nés lors de soins douloureux. Ceci dans l’intérêt de déterminer si l’association du soin douloureux à l’allaitement pourrait avoir des conséquences néfastes sur le nouveau-né et sa mère. Méthode : Pour la réalisation de ce travail, nous avons effectué une revue de littérature. En parcourant la base de données CINAHL, finalement sept articles permettant une analyse détaillée du sujet ont été sélectionnés. Résultats : Il ressort de notre revue de littérature que sur les sept articles, trois considèrent l’allaitement comme étant plus antalgique que le glucose. Certaines recherches évoquent en outre la possibilité d’éventuels risques liés à l’utilisation d’une de ces méthodes. Conclusion : L’élaboration de ce travail nous a permis de constater qu’il n’y a pas de réponse précise à notre hypothèse de recherche. Des recherches supplémentaires sur la question sont donc nécessaires.