Faculté des lettres et sciences humaines

Prédire, agir, observer. Une méthodologie pour développer séquences pédagogiques et savoirs professionnels

Giglio, Marcelo ; Perret-Clermont, Anne-Nelly

In: Formation et pratiques d'enseignement en question, 2012, vol. 14, p. 127-140

Cet article propose une approche méthodologique pour développer une activité pédagogique (en l'occurrence une séquence didactique) et, en même temps, en faire l'occasion pour l'enseignant3, le formateur ou le chercheur (qui sont parfois la même personne) d’acquérir de nouvelles connaissances. Cette démarche se fait en quatre temps qui se répètent en cycle : 1) préparer l'action; 2)... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Cet article propose une approche méthodologique pour développer une activité pédagogique (en l'occurrence une séquence didactique) et, en même temps, en faire l'occasion pour l'enseignant3, le formateur ou le chercheur (qui sont parfois la même personne) d’acquérir de nouvelles connaissances. Cette démarche se fait en quatre temps qui se répètent en cycle : 1) préparer l'action; 2) imaginer son déroulement et prédire ce qui se passera; 3) réaliser l'activité pédagogique en prenant soin de la filmer puis 4) observer son déroulement et ses résultats. L'attention peut porter sur un aspect ou sur l'ensemble des différentes dimensions de la réalité pédagogique. Cette approche permet aux enseignants et aux formateurs d’enseignants, de découvrir quels sont leurs aprioris et de travailler à les dépasser, de vérifier leurs intuitions et hypothèses, et de consolider ou élargir ainsi leur savoir professionnel. Elle permet au chercheur d'accéder non seulement à l'observation de l'activité pédagogique « depuis l'extérieur » mais aussi d'être renseigné sur l'intentionnalité des acteurs et sur les raisons de leurs décisions pédagogiques. Elle permet à ces trois types de professionnels de ne pas avoir à « défendre » des choix, croyances ou hypothèses, mais plutôt de mettre en commun leurs efforts en vue d'une observation fine des processus, explicites et implicites, d'enseignement et d'apprentissage. Ceux-ci sont saisis ainsi, sur le vif, dans leur dynamique propre (et non pas dans des dynamiques contraintes par un plan de recherche ou subies comme un entrainement à enseigner en conformité avec un modèle). Les observations portent autant sur la vérification des prédictions que sur les surprises d'une réalité qui s'avère toujours plus complexe que ce que les conceptualisations en amont ont permis d'imaginer. Les résultats de cette démarche consistent en de nouvelles compréhensions qui sont aussitôt réinvesties dans une nouvelle itération du cycle « concevoir-prédire-agir-observer ».