Faculté des lettres et sciences humaines

Dépendance existentielle, fondation et objets composés

Correia, Fabrice

In: Travaux de logique, 2001, vol. 14, p. 115-128

Il existe principalement deux théories de la dépendance existentielle individuelle – si l’on ne compte pas la troisième théorie obtenue en «fusionnant» les deux premières. Dans cet exposé, je vais montrer que ces deux théories, ainsi que leur fusion, font face à de graves difficultés. Parmi ces difficultés, la plupart de celles que je vais présenter ici ont trait à... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé

    Il existe principalement deux théories de la dépendance existentielle individuelle – si l’on ne compte pas la troisième théorie obtenue en «fusionnant» les deux premières. Dans cet exposé, je vais montrer que ces deux théories, ainsi que leur fusion, font face à de graves difficultés. Parmi ces difficultés, la plupart de celles que je vais présenter ici ont trait à des considérations méréologiques. Plus précisément, la plupart des objections que je vais présenter contre les théories en question mentionnent des objets composés et leurs composants.
    En réaction à ces objections, je vais proposer une autre théorie de la dépendance existentielle qui, comme je vais essayer de le montrer, échappe aux difficultés rencontrées par les autres. Selon cette théorie, la notion de dépendance existentielle est définie en termes d’une relation plus fondamentale, la relation de fondation.
    Nous verrons ensuite qu’en retour, une classification intéressante des entités composées peut être établie en termes de la notion de fondation et de la notion de dépendance existentielle associée.