Les mutilations génitales féminines en périnatalité

Conteh, Sally ; Messager, Mélanie ; De Labrusse, Claire (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute Ecole de Santé Vaud, 2012.

L’objectif de notre travail était d’élaborer une revue de littérature. Nous voulions évaluer l’impact de la prise en charge prénatale des femmes ayant subi une mutilation génitale féminine sur leur vécu de la périnatalité. Ce travail nous est apparu comme une évidence quand nous nous sommes rendu compte que nous n’avions pas les outils pour prendre en soins ces femmes. Ce... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    L’objectif de notre travail était d’élaborer une revue de littérature. Nous voulions évaluer l’impact de la prise en charge prénatale des femmes ayant subi une mutilation génitale féminine sur leur vécu de la périnatalité. Ce travail nous est apparu comme une évidence quand nous nous sommes rendu compte que nous n’avions pas les outils pour prendre en soins ces femmes. Ce constat s’est révélé également vrai pour beaucoup de sages-femmes et autres professionnels de santé. Méthode : Nous avons effectué différents lancements sur les bases de données que nous avions sélectionnées. Nous avons choisi d’inclure les articles parus à partir de 2000 et qui s’intéressaient au vécu ou à la satisfaction des femmes mutilées dans le contexte de périnatalité. Certains de ces articles relatent le point de vue des professionnels sur le sujet, dimension qui nous semblait intéressante pour notre travail. Analyse : Pour analyser nos résultats, nous avons mis en évidence à l’aide d’un tableau, les thèmes récurrents des articles pouvant éclairer notre réflexion. Ces résultats nous ont permis de réfléchir à des améliorations possibles dans la prise en charge en maternité des femmes ayant subi une MGF. Conclusion : Il semble que différents éléments de la prise en charge prénatale des femmes excisées peuvent avoir de l’influence sur la satisfaction des femmes. Aussi, ce travail nous à permis d’être réflexives et de parfaire notre vision des soins en rapport avec notre future profession de sage-femme.