La synchronisation patient-ventilateur au cours d'une ventilation mécanique invasive en mode spontané : évaluation d'un système de trigger inspiratoire et expiratoire basé sur le temps inspiratoire neural

Bischoff, Zoé ; Büla, Flore ; Michotte, Jean-Bernard (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute Ecole de Santé Vaud, 2012.

Introduction : La synchronisation patient-ventilateur au cours d’une ventilation mécanique (VM) invasive en mode spontané avec un système de trigger inspiratoire et expiratoire pneumatique n’est pas optimale. Elle induit des effets délétères qui péjorent le pronostic vital et prolonge la durée de VM et du séjour d’hospitalisation. Une assistance ventilatoire mécanique basée sur... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Introduction : La synchronisation patient-ventilateur au cours d’une ventilation mécanique (VM) invasive en mode spontané avec un système de trigger inspiratoire et expiratoire pneumatique n’est pas optimale. Elle induit des effets délétères qui péjorent le pronostic vital et prolonge la durée de VM et du séjour d’hospitalisation. Une assistance ventilatoire mécanique basée sur un système neural (NAVA) semble pouvoir théoriquement améliorer cette synchronisation. Objectif : Cette revue a pour objectif d’évaluer l’impact sur la synchronisation patientventilateur, d’une VM en mode spontané avec un système de trigger inspiratoire et expiratoire neural, en comparaison à un mode spontané avec un système pneumatique. Méthodologie : La recherche documentaire a été effectuée entre septembre 2011 et janvier 2012 sur les bases de données PubMed, CINAHL, The Cochrane Library, Web Of Science et PEDro à l’aide de mots-clés. Puis, les études ont été sélectionnées suivant des critères d’inclusion et d’exclusion successivement par titre, résumé puis texte intégral. Résultats : Quatre études ont été incluses. La synchronisation des triggers inspiratoire et expiratoire tend à être améliorée lors de l’utilisation d’un système neural en comparaison d’un système pneumatique. Conclusion : Malgré peu d’études sur cette nouvelle technologie, les résultats de cette revue semblent tendre vers une amélioration de la synchronisation patient-ventilateur lors du déclenchement et du cyclage de l’assistance ventilatoire. De futures recherches sont néanmoins nécessaires pour renforcer les résultats de cette revue et évaluer les effets à long terme.