Faculté des lettres et sciences humaines

La désapprobation parentale des choix amoureux : une analyse de la différence intergénérationnelle de la conception de mixité

Breguet, Pauline ; Dahinden, Josiane (Dir.) ; Neubauer, Anna (Codir.)

Mémoire de master : Université de Neuchâtel, 2013.

Depuis les années 1990, il s’est produit une diversification des origines nationales et des religions des personnes résidant en Suisse. Les jeunes – de par leurs études – ont alors de fortes chances de côtoyer des individus provenant d’horizons distincts, ce qui augmente leur probabilité de s’engager au sein d’une relation amoureuse avec une personne possédant une religion et/ou... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Depuis les années 1990, il s’est produit une diversification des origines nationales et des religions des personnes résidant en Suisse. Les jeunes – de par leurs études – ont alors de fortes chances de côtoyer des individus provenant d’horizons distincts, ce qui augmente leur probabilité de s’engager au sein d’une relation amoureuse avec une personne possédant une religion et/ou une origine nationale différente. Il n’est cependant pas rare que les parents développent certains souhaits, voire certaines attentes concernant les choix amoureux de leurs enfants et une union endogame en termes ethniques et religieux peut en faire partie. Ce travail a ainsi pour but de s’intéresser aux situations dans lesquelles les parents n’acceptent pas l’origine ethnique/nationale et/ou la religion du/de la partenaire de leur enfant. Cette recherche se positionne au sein d’une approche dynamique et constructiviste. Différentes théories sont développées – notamment celles concernant l’ethnicité, le groupisme et les représentations sociales – sur lesquelles l’analyse des données s’appuie. Quant à ces dernières, elles ont été récoltées grâce à des entretiens effectués auprès de jeunes personnes se trouvant dans ces situations de désapprobation parentale. L’analyse des données est structurée en deux parties. La première a pour but de saisir la manière dont les jeunes vivent ces situations de désapprobation et la seconde vise à comprendre comment les attentes et les conceptions des choix amoureux peuvent s’avérer si différents entre les générations. Cette étude, qui s’inscrit dans une lignée non-essentialiste, permet d’aborder ces situations de désapprobation parentale dans toute leur complexité et démontre qu’une explication se référant à la culture, à la religion ou encore au groupe ethnique des individus est simplificatrice et réductrice.