L'éducation au développement durable : oui, mais...

Girod, Damien ; Kespy, Stéphane ; Grigioni Baur, Sveva (Dir.)

Mémoire de master : Haute école pédagogique du canton de Vaud, 2011 ; mp5248.

Depuis la conférence des Nations Unies de 1992 sur l’environnement et le développement à Rio de Janeiro et l’adoption par des Etats signataires du plan d’action Agenda21, l’éducation au développement durable (EDD) est devenue une priorité à intégrer dans la formation des élèves. L’analyse des plans d’études vaudois (PEV) et romands (PER) montre la présence de l’EDD... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Depuis la conférence des Nations Unies de 1992 sur l’environnement et le développement à Rio de Janeiro et l’adoption par des Etats signataires du plan d’action Agenda21, l’éducation au développement durable (EDD) est devenue une priorité à intégrer dans la formation des élèves. L’analyse des plans d’études vaudois (PEV) et romands (PER) montre la présence de l’EDD dans les programmes officiels, mais il n’existe pas de moyens didactiques de référence. L’EDD est actuellement laissée à l’initiative personnelle des enseignants. Cette recherche porte donc sur les différents choix de supports utilisés par ceux-ci. Nous nous proposons ici d’évaluer le besoin d’un référentiel regroupant les différentes approches des enseignants en matière d’EDD en fonction de leurs représentations et des attentes socio-politiques en éducation au développement durable. Les résultats que nous avons obtenus font apparaître une multitude de pratiques et de conceptions autour de l’intégration du développement durable à l’école. La phase de transition actuelle entre les programmes officiels et leurs attentes respectives contribue également à la position peu claire et inconfortable des enseignants vis-à-vis du concept d’éducation au développement durable et de sa mise en place. Une formation de base en EDD à l’intention des enseignants, accompagnée de moyens didactiques officiels, serait vivement recommandée pour une éducation pertinente du développement durable. Dans l’attente de celles-ci, une première aide pourrait être fournie par la création d’un référentiel de documents, qui, selon nos résultats, répondrait à un réel besoin, pondéré toutefois par certaines conditions émises par les enseignants interrogés. Nous proposons quelques pistes d’implémentation de ce référentiel, mais celles-ci dépendront des décisions du département et des ressources financières allouées aux futurs moyens officiels d’enseignement romands (MER).