Autorité et genre : quelles représentations ?

Florey, Virginie ; Pasche, Didier (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute école pédagogique du canton de Vaud, 2011 ; mp5119.

Tout au long de ma formation à la HEP/VD, j’ai eu fréquemment l’occasion d’assister à des conversations informelles entre enseignants ou futurs enseignants, dans des salles des maîtres ou ailleurs. C’est au cours de ces conversations que j’ai surpris des réflexions pour le moins étonnantes, des considérations évaluant, en termes de qualité, l’autorité d’enseignant(e)s... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Tout au long de ma formation à la HEP/VD, j’ai eu fréquemment l’occasion d’assister à des conversations informelles entre enseignants ou futurs enseignants, dans des salles des maîtres ou ailleurs. C’est au cours de ces conversations que j’ai surpris des réflexions pour le moins étonnantes, des considérations évaluant, en termes de qualité, l’autorité d’enseignant(e)s selon leur sexe. « C’est bizarre qu’il ait autant de mal à se faire respecter avec sa taille et sa grosse voix… » « Pour toi c’est facile, tu es un homme, tu n’as pas de problèmes de discipline. » A l’heure où la question de l’autorité à l’école est au centre de toutes les préoccupations, il m’a paru essentiel de la confronter aux stéréotypes qui l’accompagnent, et plus particulièrement à ceux qui concernent le genre. Quand une différenciation par sexe se fait sur la question de l’autorité, il n’est pas tellement question de l’identité sexuelle de l’enseignant, mais plutôt des représentations sociales du masculin et du féminin projetées sur la pratique de chacun(e). Le sexe étant, pour la majeure partie des personnes, déterminé à la naissance, il relève de l’inné. La compétence, au contraire, se construit et relève de ce fait de l’acquis. En opposant ces deux principes, j’ai voulu savoir s’il existe ou non, dans les représentations des enseignants du primaire, une corrélation entre la manière dont ils conçoivent l’autorité (innée ou acquise) et leurs représentations sur la performance dans l‘exercice de l’autorité selon le genre. Les enseignants du primaire pensent-ils, selon qu’ils considèrent l’autorité comme l’attribut d’un sujet charismatique ou comme une compétence professionnelle, qu’un enseignant est plus ou moins performant dans l’exercice de l’autorité selon qu’il soit de sexe masculin ou féminin ? Pour répondre à cette question de recherche, j’ai mené quatre entretiens selon la méthode de Kaufman, à savoir l’entretien compréhensif. J’ai ensuite analysé les résultats en les confrontant aux hypothèses émises précédemment.