Faculté de médecine

Chimiothérapie supra-intensive et transplantation autologue de cellules souches hématopoïétiques dans les cancers du sein de mauvais pronostic : l'expérience genevoise

Siegenthaler, Michèle ; Chapuis, B (Dir.)

Thèse de doctorat : Université de Genève : 2004 ; Méd. 10378.

Le cancer mammaire de mauvais pronostic représente un problème important de santé publique. La chimiothérapie adjuvante a permis de réduire le risque de récidive et la mortalité liée au cancer dans une certaine mesure, sans toutefois atteindre de seuil de curabilité. Dès les années 90, plusieurs centres ont étudié la faisabilité et l'efficacité de la chimiothérapie supra-intensive... More

Add to personal list
    Résumé
    Le cancer mammaire de mauvais pronostic représente un problème important de santé publique. La chimiothérapie adjuvante a permis de réduire le risque de récidive et la mortalité liée au cancer dans une certaine mesure, sans toutefois atteindre de seuil de curabilité. Dès les années 90, plusieurs centres ont étudié la faisabilité et l'efficacité de la chimiothérapie supra-intensive avec autogreffe de cellules souches hématopoïétiques. Dans cette thèse sont revues les 14 patientes traitées à Genève. La survie sans événement est de 57% (CI 95% 33-79%) comparable à celle des études publiées. Un décès est imputable à la toxicité du traitement. La revue de la littérature montre l'absence de différence statistiquement significative entre les régimes conventionnels et supra-intensifs. Bien qu'elles soient difficiles à comparer pour plusieurs raisons, il n'est actuellement pas justifié d'administrer, hors protocole, une chimiothérapie supra-intensive dans cette indication.