La sismologie comme thème transversal au secondaire II

Kohli, Charles-Henri ; Lo Bello, Philippe (Dir.)

Mémoire de Master Advanced Studies (MAS) : Haute école pédagogique du canton de Vaud, 2011 ; mp5265.

Pour enseigner l’expérience humaine et la réalité dans le système scolaire, cela exige une rencontre des disciplines qui permet la saisie de cette réalité. La transversalité va permettre de construire cette cohérence entre les disciplines. Ici, la sismologie a été étudiée pour savoir si nous pouvions la choisir comme thème transversal. Nous avons tenté de répondre à trois ... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Pour enseigner l’expérience humaine et la réalité dans le système scolaire, cela exige une rencontre des disciplines qui permet la saisie de cette réalité. La transversalité va permettre de construire cette cohérence entre les disciplines. Ici, la sismologie a été étudiée pour savoir si nous pouvions la choisir comme thème transversal. Nous avons tenté de répondre à trois questions : 1) la sismologie a-t-elle un caractère transversal égal pour toutes les disciplines scientifiques ? Qu’en est-il de la chimie et de la biologie ? 2) Peut-on étendre le caractère transversal de la sismologie aux sciences humaines et économiques ? 3) Quel est le champ d’action de la sismologie sur les différentes notions introduites en physique et en mathématiques ? En physique et en mathématiques, des notions de phénomènes ondulatoires ou périodiques peuvent être introduites par la sismologie. Plus particulièrement, les concepts de frottement en physique, des notions de géométrie et des fonctions logarithmiques peuvent être avancés avec la sismologie. Par contre, des concepts propres à la biologie et à la géologie sont difficilement introduits par la sismologie et nous devons élargir le thème pour les intégrer. Pour les sciences humaines comme la philosophie, la géographie, l’histoire et les sciences économiques, les séismes permettent la découverte de nombreux concepts touchant ces disciplines. La sismologie touche un large éventail de disciplines, mais nous constatons, bien qu’elle soit une discipline scientifique, qu’elle ne permet pas de parler d’une manière égale des notions des disciplines dites scientifiques. Mais elle possède un caractère transversal pouvant servir à discuter de notions intervenant dans des disciplines des sciences humaines.