Littérature et cinéma : apprendre à lire l'image pour mieux lire le texte

Scuderi, Lorenzo ; Renaud, Yves (Dir.)

Mémoire de Master Advanced Studies (MAS) : Haute école pédagogique du canton de Vaud, 2011 ; mp5252.

Le but de ce mémoire professionnel consiste à mettre en place une séquence d’enseignement, d’une durée de deux périodes, permettant une initiation au cinéma, et plus particulièrement à l’analyse de séquence. Il s’agit de non seulement familiariser les élèves à certains aspects techniques des films, mais également de les conscientiser aux choix créatifs, ainsi qu’à... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Le but de ce mémoire professionnel consiste à mettre en place une séquence d’enseignement, d’une durée de deux périodes, permettant une initiation au cinéma, et plus particulièrement à l’analyse de séquence. Il s’agit de non seulement familiariser les élèves à certains aspects techniques des films, mais également de les conscientiser aux choix créatifs, ainsi qu’à leurs effets. Je conçois donc cette séquence didactique comme les premiers pas vers l’analyse filmique, une introduction à partir de laquelle plusieurs activités plus complexes peuvent être élaborées (analyse complète et détaillée, création d’un storyboard, élaboration d’un court métrage, etc.) L’autre objectif principal de cette séquence d’enseignement est de tisser des liens entre la méthodologie de l’analyse de séquence et celle de l’analyse de texte, afin d’améliorer la capacité d’analyse textuelle des élèves. Ainsi, cette proposition didactique, en cohérence avec le plan d’étude, permet d’effectuer un rappel des notions propres à la littérature, de développer une méthodologie d’analyse de texte et favorise une approche interdisciplinaire. Pour ce faire, ce mémoire professionnel décrit, dans un premier temps, les principaux procédés cinématographiques appartenant à la mise en scène (les décors, les costumes, les maquillages, les accessoires et l’éclairage), à la composition du cadre (le champ et le hors-champ, la profondeur de champ, l’échelle des plans, l’angle de prise de vue, les différents mouvements de caméra et le zoom) et au montage (le rythme, la rupture ou la continuité spatio-temporelle, les différents types de raccord, le champ/contre-champ, la règle des 180 degrés). Puis, dans un deuxième temps, ces procédés cinématographiques sont illustrés, commentés et analysés à l’aide d’extraits, de genre et de période variés, tels que Edward aux mains d’argent, Citizen Kane, 300, Lord of War, Caché et Psychose.